Facteurs pronostiques biopathologiques des lymphomes Hodgkiniens : influence du microenvironnement

par Bruno Chetaille

Thèse de doctorat en Pathologie humaine

Sous la direction de Luc Xerri.

Le président du jury était Régis Costello.

Le jury était composé de Luc Xerri, Régis Costello, Valérie Costes-Martineau, Jean-François Rossi.

Les rapporteurs étaient Valérie Costes-Martineau, Jean-François Rossi.


  • Résumé

    Les lymphomes hodgkiniens(LH) représentent 30% des lymphomes. 90 % des patients en sont gueris mais parfois au prix d'importants effets secondaires(cancers secondaires notamment). L'enjeu actuel consiste à identifier les patients susceptibles de bénéficier d'une déescalade thérapeutique(même résultat thérapeutique obtenu au prix d'un traitement moins lourd)Actuellemnt les facteurs pronostiques utilisé en routine(stade Ann Arbor et index pronostic internationnal) ne permettent qu'une stratification imparfaite des patients notamment pour les stades localisés. Dans le but d'identifier de nouveaux facteurs pronostiques des LH nous avons mené une étude d'expression génétique sur puces Affimetrix. Nous identifions une signature moléculaire reliée à un bon pronostic et enrichie en gènes lymphocytaires B comprenant BCL11A, un facteur de transcription exprimé par les lymphocytes B et les cellules dendritiques plasmocytoïdes. Nous validons ce résultats en immunohistochimie sur TMA et retrouvons un meilleur pronostic associé aux tumeurs dont le microenvironnement est riche en cellules BCL11A+ et CD20+. Nous mettons également en évidence dans les cas EBV+ une signature d'expression génique enrichie en gènes caractéristiques d'une réponse immunitaire Th1 et anti-virale. Ces résultats peuvent fournir un rationnel scientifique à de nouvelle stratégies thérapeutiques. Il sera intéressant d'évaluer le bénéfice d'une déescalade thérapeutique chez les patients dont la tumeur présente un microenvironnement riche en lympocytesB.

  • Titre traduit

    Pronostic factors of Hodgkin lymphomas : influence of the microenvironment


  • Résumé

    The outcome of classical Hodgkin lymphoma(cHL)patients may be related to the tumor microenvironment, which in turn may be influenced by Epstein-Barr virus(EBV)infection. To characterize the cHL microenvironment, a set of 63 cHL tissue samples was profiled using DNA microarrays. Their gene expression profile differed from that of histiocyte T-cell-richB-cell lymphoma(H/TCRBCL)samples that were used as controls, mainly du to high expression of PDCD1/PD-1 in H/TCRBCL. EBV-cHLtissues could be distinguished from EBV+samples by a gene signature characteristic ofTh1 and antiviral responses. Samples from cHL patients with favourable outcome overexpressed genes specific for B cells and genes involved in apoptotic pathways. An independent set of 146 cHL samples was analyzed using immunohistochemistry. It showed a significiant adverse value in case of high percentage of either TIA-1+-reactive cells or topoisomerase-2+tumor cells, whereas high numbers of BCL11A+, FOXP3+, or CD20+ reactive cells had a favorable influence. Our results suggest an antitumoral role for B cells in the cHL microenvironment and a stronger stromal influence of the strategies.120


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(120 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.