Les populations du Néolithique moyen autour du Bassin lémanique : une approche anthropométrique

par Aude Civetta

Thèse de doctorat en Anthropologie biologique

Sous la direction de Michel Signoli et de Maxence Bailly.

Le président du jury était Robert Chenorkian.

Le jury était composé de Michel Signoli, Maxence Bailly, Robert Chenorkian, Eric Crubezy, Marie Besse, Aurore Schmitt, Frédérique Valentin.

Les rapporteurs étaient Eric Crubezy, Marie Besse.


  • Résumé

    Le Néolithique moyen (4500-3500 av. J.-C) est une période transitoire entre deux phases importantes de la préhistoire récente : la néolithisation des territoires occidentaux de l’Europe au Néolithique ancien et la multiplication des identités culturelles au Néolithique final. Longtemps considérée comme une période de « stabilisation » des groupes humains, les recherches archéologiques ont montré la complexité de cette période particulière de la Préhistoire récente. Les Alpes se situent à la confluence de plusieurs aires chronoculturelles et présentent à ce niveau un intéressant terrain d’étude. Notre étude se porte sur plusieurs populations appartenant à cette phase chronologique. Plusieurs analyses statistiques univariées et multivariées ont été effectuées à partir des données métriques crâniennes et infracrâniennes des groupes appartenant à la région du Bassin lémanique afin de percevoir leur variabilité diachronique. Puis, ils ont été comparés à des populations chronologiquement similaires, mais appartenant à d’autres aires chronoculturelles voisines. La morphologie crânienne ne nous a pas permis de mettre en évidence de variations dans les groupes lémaniques au cours du millénaire considéré, qui paraissent ainsi présenter une certaine stabilité morphologique. Toutefois, un gradient morphologique est perceptible entre les différentes populations occidentales considérées dans notre échantillon. La forme et le format infracrâniens nous ont permis d’avancer plusieurs hypothèses quant aux conditions et modes de vie de ces différentes populations. Ils remettent en question la définition initiale des populations du Néolithique moyen à savoir une réduction du format et une tendance à la gracilisation et montrent, au contraire, une certaine variation des caractères de forme et de format qui semble dépendante du contexte environnemental dans lequel évoluaient ces groupes humains.

  • Titre traduit

    Middle neolithic populations around Lemanic basin : an anthropomometrical approach


  • Résumé

    The mid Neolithic period (4500-3500 BC) is a transitional one, between two important phases of recent prehistory: neolithization of western Europe’s territories in the ancient neolithic period and the multiplication of cultural identities in the final Neolithic period. For a long time, it has been considered the « stabilisation » period of the human groups. Archaeological research has shown the complexity of this particular period of recent prehistory. The Alps are located at the confluence of several chronocultural eras and are thus an interesting study ground. Our study deals with several populations of this particular chronological period. Several statistical analysis, univariate and multivariate, were carried out using cranial and infracranial metric based data on groups from the Geneva lake Basin to determine their diachronic variability. Then they were compared to other similar populations of the same period, from neighbouring areas. The cranial morphology based findings did not highlight any variations in Geneva Basin groups during the millennium studied which seems to prove a morphological stability. However, a morphological gradient is discernible between the different western populations sampled. Infracranial shapes and sizes have allowed us to put forward several hypotheses about the conditions and way of life during that period of time. They question the initial definition of middle Neolithic population, i.e. format reduction and a tendency to slenderness, but show on the contrary a certain form and size variation, which seem to be dependant on the environmental context in which these human groups were living.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1vol.(271 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.