Masques et visages dans l'oeuvre de Jean Giono : figures de la limite et vertiges du regard

par Elena Zamagni

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de André Not.

Soutenue en 2010

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Masques et visages occupent une place très importante dans l'univers romanesque de Jean Giono. Le masque apparaît tout d'abord comme un écran opaque, destiné à tromper le spectateur. Il met en échec le regard, en le contraignant à l'immobilité. Surface et profondeur sont alors dissociées : l'apparence s'autonomise et condamne le regard, égaré au milieu des pièges et des faux-semblants d'un monde fortement théâtralité. Si le masque sature l'espace visuel et enferme le spectateur à l'intérieur des contours lumineux de la scène où se joue la représentation, le visage, au contraire, met en jeu le regard. L'apparition du visage, toujours fragile et insaisissable, indique le tracé d'un chemin entre l'ici et l'ailleurs et figure très souvent comme une invitation au départ. Le visage est une révélation d'ordre éthique et esthétique à la fois : le face à face pose le problème de la responsabilité dans le rapport à autrui mais il ouvre aussi la voie au travail artistique de transgression des apparences. L'opposition entre ces deux figures se complique néanmoins, lorsque, au bout d'un processus de réification, le visage devient la manifestation d'une altérité radicale au sein de notre monde et se transforme ainsi en masque méduséen ou dionysiaque. D'autre part, le masque est envisagé parfois comme l'agencement d'un artifice esthétique, seul remède contre l'attirance de l'abîme. Cette étude se propose de montrer que le masque et le visage peuvent être considérés comme des espaces-frontière entre visible et invisible et que leur présence inscrit dans l'écriture gionienne un questionnement concernant de manière plus générale l'expérience du regard et le rapport au monde.

  • Titre traduit

    Masks and visages in the work of Jean Giono : figures of the limit and vertigo of the eye


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (318, 552 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.528-547. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.