Pouvoir tout raconter : poétique de la narration, figure du narrateur et métaphore comme outil narratif : étude comparée des romans Levins Mühle et Litauische Claviere de Johannes Bobrowski et Solibo Magnifique et L'esclave vieil homme et le molosse de Patrick Chamoiseau

par Milena Fučíková

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Alain Michel.


  • Résumé

    En quoi les textes romanesques dépassent les classifications traditionnelles de la narratologie structuraliste ? Comment se construit la figure du narrateur ? Quel est le rôle fonctionnel de la métaphore pour la narration ? Telles sont les questions qui structurent notre réflexion. Ce travail est consacré à l'étude comparée de la notion du narrateur dans l'oeuvre romanesque de Patrick Chamoiseau : Solibo Magnifique (1988), et L'esclave vieil homme et le molosse (1997) et de Johannes Bobrowski : Levins Mühle (1964), Litauische Claviere (1966). Il aboutit à deux conclusions. D'une part, la comparaison de deux oeuvres romanesques différentes, l'une écrite en français et l'autre en allemand, met en évidence que "l'oralité" transposée et mise en scène dans un texte romanesque fonde un mode de narrativité originale et mouvante. D'autre part, la notion du narrateur permet non seulement une mise en scène d'une figure de l'autoréfléxivité de l'auteur, mais surtout une personnification d'un discours pluridimensionnel qui vise à explorer l'expérience humaine au monde dans sa relativité et sa pluralité. En ce sens, la métaphore devient ainsi un outil principal de narration. Pour Johannes Bobrowski, les images du mouvement fonctionnent comme une métaphore de réflexion sur sa propre narration. De façon similaire, les images de la métamorphose chez Patrick Chamoiseau sont au centre des réflexions sur sa propre poétique narrative. Du point de vue théorique, la question centrale est celle de la mise en épreuve du modèle narratologique structuraliste représenté par les travaux de Franz K. Stanzel, de Gérard Genette, Tzvetan Todorov et les formalistes russes. De plus, cette thèse est aussi une relecture des théories romanesques de Milan Kundera. Ce travail montre une double nécessité : 1) celle d'exploiter la notion de "mouvement" et de "métamorphose" comme base essentielle de la narration ; 2) celle des romanciers contemporains de "raconter" par la transposition romanesque ce qui reste "irracontable" ailleurs, car l'art du roman est avant tout un art humaniste.

  • Titre traduit

    Telling the Whole Story : the poetics of narration, the figure of the narrator and metaphor as narrative tool : comparative study of the novels Levins Mühle and Litauische Claviere by Johannes Bobrowski and Solibo Magnifique and L'escalve vieil homme et le molosse by Patrick Chamoiseau


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (459 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.391-453. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire Parole et Langage (Aix-en-Provence). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T FUC 10

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.