Le processus de mélancolisation : deuil interminable et inversion dépressive

par Philippe Fernandez

Thèse de doctorat en Psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Roland Gori et de Rajaa Stitou.

Soutenue en 2010

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'interprétation du rêve d'une patiente en proie à un deuil interminable met fin à sa dépression. L'analyse de l'instant dépressif précédant l'intervention fait apparaître une inversion des processus primaire et secondaire autour de la bascule du phallus. D'un point de vie topique et dynamique le rôle du Moi idéal est mis en évidence comme est soulignée l'économie particulière de la haine dans la relation passionnelle au défunt. Si le dépressif est dans la vérité, c'est du fait que la vision qu'il a de la réalité est très peu fantasmée ; cette dimension se réduisant le plus souvent au mécanisme d'incorporation. La dépression de cette femme, ainsi que la toxicomanie de son fils qui lui est corollaire dans l'humeur dépressive de notre temps avec ses réactions excessives.

  • Titre traduit

    Towards melancholia : Never-ending sorrow and depressive inversion


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (398 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.332-340. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.