Les paradoxes du mal

par Aurélie Renault

Thèse de doctorat en Sciences humaines, littérature comparée

Sous la direction de Inès Oseki-Dépré.

  • Titre traduit

    The paradoxes of evil


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Évoquer les paradoxes du Mal en littérature revient à travailler sur les paradoxes d'une littérature qui, du Moyen-Âge à nos jours, a voulu renverser la définition que la doxa propose du Mal pour enfin l'accepter, leMal étant défini comme le "pire" après s'être presque confondu avec son contraire, le Bien. Trois bouleversements semblent structurer l'approche littéraire du Mal, l'un aurait lieu dès le 16ème siècle, dès lors que les écrivains rient de ce qui effrayait leurs ancêtres - le péché - l'autre paraît au 19ème siècle alors que le Mal fascine par sa beauté. Enfin, tout en signant la mort de Dieu, la littérature revient à une vision terrifiante du Mal, se réconciliant avec la doxa et interrogeant notre responsabilité. Répercutant ou précédant les trouvailles des autres sciences humaines, la littérature décrit le Mal en interrogeant ses origines, sa paradoxale justification et ses acteurs qui quittent 20ème et 21ème siècles l'univers des monstres pour celui des hommes effroyablement ordinaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (427 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.394-411. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.