La rhétorique de la dépossession : ou l'imaginaire de la sorcellerie chez les Banda de la République centrafricaine

par Andrea Ceriana Mayneri

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Bruno Martinelli.

Soutenue en 2010

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    En République centrafricaine, la sorcellerie est une explication privilégiée du malheur et de la maladie. Elle est punie par le Code Pénal et fait l’objet de débats et d’initiatives de répression. Parmi les Banda – qui peuplent massivement la région centrale de la Centrafrique – les initiatives de lutte et les discours sur la sorcellerie sont strictement liés aux représentations lcoales du passé et de la tradition. La population banda déploie un discours de lamentation autour des trajectoires d dépossession qui sépareraient le présent de privation d’un passe – opportunément mystifié – de plénitude. La prolifération des pratiques et des discours sur la sorcellerie se nourrit de références aux connaissances traditionnelles des anciennes associations fermées, et aux pouvoirs mystiques des aïeux, qui leur auraient permis de contrecarrer efficacement les forces de la sorcellerie. La rhétorique de la dépossession, en dénonçant un appauvrissement par rapport au passé, interprète les manifestations modernes de la sorcellerie équatoriale à la lumière de ces procédés de réinvention de la tradition. La dépossession est donc une stratégie rhétorique et l’ensemble de représentations émiques sur le passé récent. Aujourd’hui, de nombreux guérisseurs banda s’inspirent de la figure initiatrice du prophète Ngoutidé – qui dans les années 60 brûla les « fétiches » et les lieux cultuels des anciennes associations fermées banda au nom du catholicisme. Cependant, une fiction semble soutenir la glorification rétrospective de Ngoutidé : en détruisant les symboles des anciens cultes, le prophète et la population, qui a accepté son message de conversion, seraient les vrais responsables de la dépossession dénoncée avec insistance dans les discours actuels sur la sorcellerie. L’antinomie qui soutient ce discours local est l’objet de cette recherche.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (459 f.)
  • Annexes : Bibliogr. ff. 436-458

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.