La légende noire de Fidel Castro : d'un mythe à sa déconstruction : contribution à l'étude de la dissidence littéraire cubaine (1959-2008)

par Audrey Aubou

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Alain Yacou et de Milagros Ezquerro.

Soutenue en 2010

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    Avec le triomphe de Ia Révolution en 1959 s'est imposé un nouvel ordre social, politique et économique, mais aussi une nouvelle mythologie centrée sur la figure imposante et charismatique de Fidel Castro. Incarnant la Révolution, il est devenu le héros d'un « grand récit» épique qui organise autour de lui un système de représentations qui en fait dès tôt un personnage de légende, un mythe vivant. C'est contre ce système de représentations que s'élèvent les auteurs dissidents qui, dans leurs oeuvres de fiction, entreprennent de dénoncer le régime en prenant pour cible le dirigeant cubain. S'emparant de cette figure fondatrice de l'histoire cubaine et de cette icône internationale qu'est le Lider Maximo, ils en font un personnage littéraire autour duquel ils élaborent des représentations négatives, une" légende noire ". S'appuyant sur l'étude de textes et d'auteurs contemporains comme Guillermo Cabrera Infante, Reinaldo Arenas, Zoé Valdés, Carlos Eire, Amir Valle et Abilio Estévez, ce travail analyse le processus de déconstruction littéraire de la figure de Fidel Castro opéré dans la littérature dissidente cubaine et interroge les stratégies mises en oeuvre par les auteurs dissidents pour dénoncer un régime et revendiquer une légitimité face à un pouvoir avec lequel ils sont engagés dans un conflit autant politique que symbolique.

  • Titre traduit

    Fidel Castro's black legend:from a myth to its deconstruction : contribution to the study of the study of Cuban literary dissidence (1959-2008)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    With the victory of the Cuban Revolution in 1959 a new social, political and economic order was instituted, as weil as a new mythology centred on the impressive and charismatic figure of Fidel Castro. As an embodiment of the Revolution, Castro became the hero of a great epic narrative in which he stands, at the heart of a system of representations, as a legendary character and a living myth. Dissident writer have surged up against this system of representations : in their works of fiction they aim to denounce the regime by targeting the Cuban leader. They appropriate this founding figure of Cuban history, and turn the international icon of the Lider Mâximo into a literary character around which they construct negative representations, namely a sort of « Black Legend ». Based on the analysis of fictional works by such contemporary authors as Guillermo Cabrera Infante, Reinaldo Arenas, Zoe Valdés, Carlos Eire, Amir Valle and Abilio Estévez, this dissertation studies how the figure of Fidel Castro is deconstructed in dissident Cuban literature. We explore the strategies deployed by dissident writers to denounce the regime and assert their legitimacy in confronting it bott politically and symbolically for more than sixty years.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (469 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 263 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA0508
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.