Interaction durable Strombidae-Sporozoaires et fonctionnement de l'organe hôte de la relation : la glande digestive

par Jean-Marie Volland

Thèse de doctorat en Biologie des organismes

Sous la direction de Olivier Gros.

Soutenue en 2010

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    En 2007, il a été rapporté la présence de structures étrangères en grand nombre dans les cellules de la glande digestive de Strombus gigas. Ces structures sont alors décrites comme des parasites appartenant au groupe des Apicomplexa (Sporozoaires). Dans le cadre de ce travail de thèse, nous nous proposons de poser les bases de l'étude d'une thématique nouvelle: l'association Strombidae-Sporozoaires. Dans un premier temps, une analyse structurale et ultrastructurale de la glande digestive et de ses micro-organismes associés a été réalisée sur neuf espèces de Gastéropodes. Il en ressort que les Sporozoaires sont des endosymbiotes intracellulaires présentant une prévalence de 100 % dans toutes les espèces analysées. Ils sont très largement répartis et la transmission se fait verticalement. Rien ne semble indiquer qu'ils soient virulents. Nous souhaitons donc proposer qu'ils entretiennent, avec leurs hôtes, une relation peu, voire pas virulente de type commensalisme ou mutualisme. Dans un deuxième temps, la glande digestive a été étudiée d'un point vue structural et fonctionnel. Nous nous sommes intéressés aux fonctions associées aux trois types cellulaires rencontrés dans les tubules digestifs de la glande: les cellules digestives, les cellules vacuolaires et les cellules cryptiques. La digestion intracellulaire a été mise en évidence par une analyse cytochimique dans les cellules digestives. Les cellules vacuolaires, qui hébergent les symbiotes, sont dédiées au stockage de lipides. Enfin, l'osmorégulation de certain minéraux, ainsi que la détoxification de certains métaux essentiels sont des fonctions attribuées aux sphérocristaux rencontrés dans les cellules cryptiques

  • Titre traduit

    Strombidae-Sporozoan relationship and functionning of the host organ : the digestive gland


  • Résumé

    The Queen Conch, Strombus gigas (Strombidae) is a Gastropod Mollusc particularly important in the Caribbean. In 2007, a huge number of foreigner structures have been detected in the digestive gland cells. These structures have been defined as parasites belonging to the Apicomplexa (Sporozoa) group. Thus, this thesis proposes a new research topic: the Strombidae-Sporozoan relationship. First, a structural and ultrastructural analysis of the digestive gland and its symbionts was performed on nine Gastropods species. These analyses revealed that Sporozoan are intracellular endosymbionts with a 100 % prevalence in every species analyzed. Symbionts are widely distributed and vertically transmitted. No evidences have been found suggesting that they are virulent. Accordingly, we propose that they are involved in a weakly, or not, virulent relationship such as commensalism or mutualism. Secondly, functional and structural studies of the digestive gland have been done. We have focused on functions associated to the three cell types which compose the digestive tubules of the gland: the digestive cells, the vacuolated cells and the cryptic cells. Intracellular digestion has been highlighted by cytochemistry in digestive cells. Vacuolated cells harbor symbionts and store Iipid reserves. Mineral osmoregulation and detoxification of trace elements seems to be mostly attributed to spherocristals in crypt cells

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (154 p, 39 f.de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 206 réf. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA0510
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.