L'implication des représentations sociales dans la gestion des formations plurilingues et pluriculturelles au Honduras

par Jean-noël Cooman

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Didactique du F.L.E.

Sous la direction de Pierre Dumont.

Soutenue en 2010

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    Cette recherche a pour objet la formation plurilingue et pluriculturelle d’enseignants de langues, de traducteurs- interprètes, et de professionnels du tourisme au Honduras (et par extension dans la région centraméricaine). La question principale qui résume la problématique est de savoir de quelle manière et dans quelles conditions peut émerger, dans un proche avenir, une « conscience plurilingue » au Honduras et dans toute la région, permettant de gérer des formations plurilingues. Cette conscience concerne et englobe non seulement l´enseignement et l’apprentissage en langue(s) maternelles(s) (l’espagnol ou les différentes langues vernaculaires comme le miskito et le garifuna au nord du Honduras) mais aussi l’enseignement et l’apprentissage des et en langues étrangères, l´anglais étant la plus répandue au Honduras et dans la région, suivi du français. En vue d´une mise en place de formations plurilingues, ce travail de recherche a consisté, dans un premier temps, en une analyse des représentations des différents acteurs sociaux impliqués, pour se concentrer ensuite sur la mise en place des processus de construction d´une compétence plurilingue, pluriculturelle et pluri-identitaire.

  • Titre traduit

    The implication of social representations in the implementation of plurilingual and pluricultural education in Honduras


  • Résumé

    This research aims to investigate the plurilingual and pluricultural education process of language teachers, translators- interpreters and professionals in the tourism sector in Honduras (and by extension in the Central American region). The principal issue in this study consists of identifying in which way and under which conditions a plurilingual conscience could emerge in Honduras and the region in a nearby future, enabling to conduct a plurilingual and pluricultural education. This conscience concerns and embraces not only learning and teaching in mother tongue (in Spanish or in different vernacular languages like Miskito and Garifuna in the north of Honduras), but also in foreign languages, English being the most extensively used in Honduras and in the region, followed by French. In view of establishing plurilingual education processes, this research (project) will consist, in a first phase, in analyzing the representations of the different social actors implied, in order to focus subsequently on the implementation of construction processes of plurilingual, pluricultural (and – identity) competences.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (512 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 492-512

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.