Des difficultés d'apprentissage à la difficulté scolaire : les maîtres de l'école primaire dans leurs classes et dans les dispositifs de remédiation

par Yves Labbé

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Pierre Terrail.

Soutenue en 2009

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    En France le nombre de jeunes qui sortent du système scolaire sans qualification ne diminue plus depuis quinze ans, en dépit des actions menées. Le statut socioprofessionnel des parents d'élèves, qui influe sur les résultats scolaires, ne suffit pas à expliquer ce constat. Nos recherches portent sur le cycle 2 de l'école primaire, période reconnue déterminante dans les parcours scolaires, et peu explorée. Le contexte sociohistorique est celui du collège unique, qui révèle les difficultés de nombreux élèves entrant en 6e��me ; et de classes moyennes qui se préoccupent de la réussite scolaire et du bien-être de l'enfant. L'époque voit le monde scolaire se médicaliser. Des psychologues entrent dans l'école. Des orthophonistes en deviennent des auxiliaires. Ceci a des effets sur le fonctionnement de l'école. Aujourd'hui, par un processus entamé dans la classe, poursuivi dans les actions de remédiation, les élèves en difficultés d'apprentissage durables deviennent des "élèves-en-difficulté". Le concept de "difficulté scolaire" apparaît. Le destin scolaire des élèves n'est plus tracé précocement comme autrefois. Dans des classes devenues hétérogènes, les élèves sont en évaluation continue, mais on ne parvient pas à éviter l'étiquetage des élèves signalés aux réseaux d'aides. Ils alimentent alors les effectifs de la "difficulté scolaire", dont les RASED attestent implicitement l'existence par leur activité, et assurent la consistance et l'historique par leurs archives. Le va-et-vient des élèves entre classe et RASED a un effet non voulu : les intéressés peuvent y perdre leur statut d'élève, et se trouver sur le chemin de l'échec

  • Titre traduit

    Learning difficulties in learning difficulties : the teachers of primary schools in their classrooms and in devices for remediation


  • Résumé

    In France the number of young people leaving school without qualifications not deteriorated since fifteen years, despite the actions. The occupational status of parents, which affects educational outcomes, is insufficient to explain this finding. Our research focuses on cycle 2 of primary school, determining period recognized in the school careers, and little explored. The socio-historical context is that of single college, which reveals the difficulties many students entering the sixth, and middle classes who care about academic success and well-being of the child. The period saw the school world is medicalized. Psychologists enter school. Speech therapists become auxiliary. This affects the operation of the school. Today, by a process that began in the classroom, in the continued remediation actions, students with learning difficulties become sustainable "student-in-trouble". The concept of "learning difficulties" appears. The fate of school students is no longer paved early as before. In classes become heterogeneous, students are assessed continuously, but we can not avoid labeling students reported to aid networks. They then feed the number of "learning difficulties", which implied the existence RASED evidenced by their activity, and ensure consistency and history through their archives. The comings and goings of students between class and RASED has an unintended effect: individuals can lose their student status, and be on the road to failure

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(443 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p. 377-388

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 371.28 LAB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.