Evaluation et développement durable : une analyse économique : "évolutions, difficultés et nouvelles approches"

par Camille Fertel

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de François-Régis Mahieu.

Soutenue en 2009

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Dans cette thèse nous nous interrogeons sur la possibilité d’évaluer le développement durable avec les méthodes d’évaluation traditionnelles du développement. En nous interrogeant sur ces différentes méthodes et pratiques, nous avons établis que celles-ci relevaient de la même base théorique, celle de l’économie publique du bien-être, et plus largement de la théorie du choix rationnel. Ces différentes pratiques ont donc une référence théorique commune : la recherche de l’optimum de Pareto (ou Pareto compensé). Nous montrons qu’en raison de cette filiation théorique, ces méthodes d’évaluation ne peuvent pas être appliquées au développement durable, puisque la séquence de l’optimum de Pareto suppose que la condition de la Pareto unanimité soit remplie. Cette condition exclut les générations futures, élément clé du développement durable. La Pareto unanimité rend-t-elle impossible la prise en compte des générations futures dans le calcul économique ? Nous montrons alors, qu’avec l’optimisation dynamique, il est possible de rester dans ce cadre d’analyse théorique et d’intégrer le long terme dans le calcul économique. Il est alors permis de relâcher l’hypothèse de la Pareto unanimité, contre une nouvelle conception de la décision nécessitant un surcroît d’information à la fois sur les préférences et sur l’environnement décisionnel des agents. L’économie expérimentale et les évaluations aléatoires, semblent pouvoir produire une information relativement fiable sur des hypothèses précises, nécessaire à cette conception de la décision. Un horizon temporel élargi, accroît la quantité d’information disponible sur le futur pour mieux décider « aujourd’hui », pour demain.

  • Titre traduit

    Assessment and sustainable development :an economic analysis. "Developments, difficulties and new approachs"


  • Résumé

    In this thesis we are questioning ourselves about the possibility to assess the sustainable development with the tradionals assessing methods used in the development. We show that this different methods and practices have a common theoretical basis: public economy of well being, and by extension the rational choice theory. These different practices of assessment all refer to a common theoretical component: they tend to reach the Pareto’s optimum (or compensation optimal in sense of Pareto). But the Pareto’s optimum supposes necessary the Pareto unanimity. This hypothesis excludes the question of futures generations although it’s a capital component of the sustainable development. Is the Pareto unanimity leave out the futures generations of the economic calculation consideration? Then, we show that with the dynamic optimisation it’s possibly at once to stay in the rational choice theory framework and to integrate the long run to the economic calculation. Then the Pareto unanimity hypothesis can be release against a new conception of the decision. This new conception of decision requires more information about at once the agent’s preferences and the decisional environment. Experimental economic and the randomized assessment seem to be able to product the necessary information to take this type of decision. To have a wider temporal horizon increase the quantity of information about the future to make a better decision “today” for tomorrow.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(452 f.)
  • Annexes : Bibliogr.f. 422-436. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 333.717 FER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.