Les collections privées de films de cinéma en support argentique en France

par Frédéric Rolland

Thèse de doctorat en Arts du spectacle

Sous la direction de Sylvie Dallet.

Soutenue en 2009

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Les aléas de la conservation des films (dans le cadre de l’industrie du cinéma) ont abouti à ce qu’un nombre considérable de films ait disparu. Alors que des cinémathèques et centres d’archives audiovisuels institutionnels se sont multipliés et qu’ils disposent de fonds importants, il existe parallèlement en France de simples amateurs, collectionneurs de films en support argentique, qui disposent parfois de titres rares ou uniques dans tous les formats. Au-delà des films d’édition, face à un contexte légal souvent hostile à leur passion, leurs activités et leur existence même restent méconnues. La connaissance des ressources dont ils disposent s’avère malgré tout souhaitable sur le plan patrimonial mais aussi fonctionnel alors que le processus de transition technique de la chaîne de fabrication et de diffusion du cinéma photochimique vers le numérique s’est amorcé depuis quelques années. La numérisation des fonds répertoriés devrait rester pour longtemps incomplète et de nombreux films resteront invisibles. Les collectionneurs privés pourraient collaborer plus avant avec les institutionnels et les ayants-droit à la préservation du patrimoine cinématographique français.

  • Titre traduit

    The private collections of material silver films in France


  • Résumé

    The vagaries of film preservation (within the film industry) has led to a considerable number of films to vanish. While film and audiovisual archives institutions have multiplied and they have significant funds, there are at the same time in France amateurs, collectors of silver film prints, which sometimes have rare or unique titles in all formats. Beyond release films, specialized for amateur market, face a legal environment often hostile to their passion, their activities and even their existence are unknown. Knowledge of available resources is still desirable in terms of heritage but also functional when the transition process chain engineering manufacturing and distribution of photochemical film to digital began last few years. The digitization of holdings listed should remain incomplete for long and many films will be invisible. Private collectors could further collaborate with institutions and rightholders to the preservation of French cinema

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(685 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p. 592-620. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 791.43 ROL
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : ROLLAND
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.