Mécanismes de la fécondation dans l'espèce équine : approche comparée entre les modèles équin et porcin.

par Sylvie Mugnier

Thèse de doctorat en Sciences de la vie, spécialité Biologie de la reproduction

Sous la direction de Ghylène Goudet-Guitton.

Soutenue le 12-11-2009

à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Santé, sciences, technologies (Tours) , en partenariat avec SST/UMR CNRS INRA 6175 -Physiologie de la Reproduction et des Comportements (équipe de recherche) .

Le président du jury était Dominique Royere.

Le jury était composé de Pierre-Guy Marnet, Françoise Clément, Jean-Philippe Wolf, Sylvie Chastant.


  • Résumé

    Dans l’espèce équine, les mécanismes de la fécondation sont mal connus. Afin de mieux les comprendre, nous avons développé une approche comparative entre les équins (faibles taux de fécondation in vitro : 0-60%) et les porcins (forts taux : 80–90%). Notre but était d’identifier les différences et les similitudes entre ces deux modèles opposés afin de mettre en évidence des éléments clés de la fécondation. Nous avons montré que 1) la zone pellucide de l’ovocyte est un élément clé dans l’interaction des gamètes, 2) sa composition et sa structure sont différentes entre les espèces équine et porcine, 3) chaque vertébré a son propre jeu de protéines permettant l’interaction des gamètes, 4) la ß-1,4-galactosyltransferase n’est pas nécessaire pour cette interaction dans les espèces équine et porcine, contrairement aux bovins, 5) les sécrétions de l’oviducte participent aux mécanismes de la fécondation équine, mais les protéines impliquées n’ont pas pu être identifiée.

  • Titre traduit

    Mechanism of fertilization in equine species : comparative approach between equine and porcine species


  • Résumé

    In equine species, the mechanisms of fertilization remain largely enigmatic. In order to clarify these mechanisms, we have developped a comparative strategy between equine (low in vitro fertilization rates: 0- 60%) and porcine (high rates: 80-90%) species. Our objective was to identify differences and similarities between these two opposite models in order to highlight key components of fertilization. We showed that 1) the zona pellucida is a determining element in gamete interaction, 2) its composition and its structure are different between equine and porcine species, 3) each vertebrate has its own protein-set involved in gamete interaction, 4) the ß-1,4-galactosyltransferase is not necessary for gamete interaction in the horse and the pig, contrary to the bovine, 5) the secretions of oviduct cells take part in the mechanism of equine fertilization, but the proteins involved remain to be identified.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.