Etude des apprentissages olfactifs alimentaires : importance de l'amygdale basolatérale et du cortex insulaire chez le rat.

par Bertrand Desgranges

Thèse de doctorat en Sciences de la vie, spécialité Neurosciences

Sous la direction de Frédéric Levy et de Guillaume Ferreira.

Soutenue le 13-05-2009

à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Santé, sciences, technologies (Tours) , en partenariat avec SST/UMR CNRS INRA 6175 -Physiologie de la Reproduction et des Comportements (équipe de recherche) .

Le président du jury était Michel Isingrini.

Le jury était composé de Bernard Hars, Aline Desmedt, Victor Ramirez-Amaya, Frédérique Datiche.


  • Résumé

    Dans la perspective de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans les apprentissages olfactifs alimentaires, nous avons investigué les bases neurobiologiques de l’aversion olfactive conditionnée (AOC) et de la préférence olfactive conditionnée (POC). Nous nous sommes intéressés au rôle joué par deux structures de convergence des informations olfactives, gustatives et viscérales, le noyau basolatéral de l’amygdale (NBL) et le cortex insulaire (CI). Une approche pharmacologique nous permet de montrer que le NBL est indispensable à l’acquisition, la consolidation et le rappel de l’AOC. A contrario, le CI n’est nécessaire à aucune de ces étapes mnésiques. Grâce à une technique d’imagerie cellulaire (catFISH), nous observons que l’apprentissage de la POC s’accompagne d’une augmentation de la convergence des informations odeur-goût au sein des neurones du NBL mais pas du CI, due à un recrutement d’une nouvelle population neuronale. Que l’approche soit systémique ou cellulaire, qu’elle intéresse un apprentissage aversif ou appétitif, nos études soulignent l’importance du NBL dans la mémoire olfactive alimentaire.

  • Titre traduit

    Study of the olfactory food learning : importance of the basolateral amygdala and the insular cortex


  • Résumé

    To better understand the mechanisms involved in food olfactory learning, the neurobiological basis of conditioned odor aversion (COA) and the conditioned odor preference (COP) were investigated. We study the basolateral amygdala (BLA) and the insular cortex (IC), which receive olfactory, gustatory and visceral information. Using a pharmacological approach, we show that the BLA is involved in acquisition, consolidation and both recent and remote memory retrieval of COA. By contrast, the IC is not necessary to any of these memory phases. Using a cellular imaging technique (catFISH), we find that COP leads to an increase of odor-taste convergence onto individual neurons in the BLA, but not the IC, by means of the recruitment of a new population. Whether the approach is systemic or cellular and the learning is aversive or appetitive, our study highlights the importance of the BLA in food olfactory learning.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.