Effets de l'exposition prénatale au MDMA (« Ecstasy ») ou au méthylphénidate sur les systèmes dopaminergiques chez le rat adulte

par Emilie Heuland

Thèse de doctorat en Sciences de la vie, spécialité Neurosciences

Sous la direction de Sylvie Chalon.

Soutenue le 22-06-2009

à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Santé, sciences, technologies (Tours) , en partenariat avec SST/U INSERM 619 - Dynamique et pathologie du développement cérébral (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christian Andres.

Le jury était composé de Laurence Lanfumey-Mongredien, Catherine Verney, Mohamed Jaber.


  • Résumé

    L’Ecstasy (MDMA) et le Méthylphénidate (MPH) sont des psychostimulants qui agissent sur les systèmes monoaminergiques. L’exposition prénatale à ces molécules peut affecter les processus de maturation cérébrale et induire des effets à long terme sur le fonctionnement de ces systèmes. Notre étude a consisté en l’exploration des voies nigrostriée et mésocorticolimbique du système dopaminergique chez des rats adultes exposés en prénatal au MDMA ou au MPH, par la quantification de marqueurs du développement et de la neurotransmission dopaminergique. L'exposition prénatale au MDMA induit des altérations au niveau du mésencéphale et des projections mésocorticales impliquées dans les fonctions exécutives, et n’a peu ou pas d’effet sur les voies nigrostriée et mésolimbique. A l’inverse, l’exposition prénatale au MPH entraîne des modifications de ces deux voies, très impliquées dans le comportement de récompense. Ces résultats soulignent les effets sexe-dépendants et/ou région-spécifiques de l’exposition prénatale au MDMA ou au MPH.

  • Titre traduit

    Effects of prenatal ecstasy (MDMA) or methylphenidate exposure on dopaminergic system in adult rat


  • Résumé

    Ecstasy (MDMA) and Methylphenidate (MPH) are psychostimulants that act on monoaminergic systems. Prenatal exposure to these drugs may affect the brain maturation and induces long-term effects on the functioning of these systems. The present study was designed to explore the dopaminergic pathways in adult rats exposed to MDMA or MPH during prenatal period. Neurochemical evaluations of nigrostriatal and mesocorticolimbic pathways were performed by quantification of vesicular DA level and DA markers, such as tyrosine hydroxylase, DA transporters and receptors, in the nerve endings and body cells of dopaminergic neurons. Prenatal exposure of MDMA induces specific alterations in the midbrain and in the mesocortical dopaminergic projections with a higher vulnerability in female progeny and has little or no effect in mesolimbic and nigrostriatal projections. Inversely, a prenatal exposure to MPH led to structural alterations in these two dopaminergic pathways hightly involved in rewarding process. These findings underlined for the first time a basis for sex- and/or region-selective effects of prenatal MDMA or MPH exposure.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.