Henri Michaux : déplacements et mutations de l'ailleurs poétique.

par Aurélien Nantois

Thèse de doctorat en Lettres Modernes

Sous la direction de Daniel Leuwers.

Soutenue le 23-10-2009

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Équipe d'accueil Histoire des représentations (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Colette Guedj.

Le jury était composé de Teofilo Sanz.

Les rapporteurs étaient Hélène Stafford.


  • Résumé

    L'ailleurs est une notion primordiale en poésie et Henri Michaux, à la suite de Baudelaire et de Rimbaud en est l'un des principaux représentants. La notion d'un ailleurs spécifique à la création poétique et artistique est utilisée pour analyser comment le poète transforme la poésie. Les ailleurs réels de ses voyages et les ailleurs imaginaires de sa poésie s'unissent alors dans un voyage intérieur qui permet au poète de se réconcilier avec lui-même. Henri Michaux utilise sa volonté d'impuissance pour s'extraire de la tradition classique et du romantisme artistique et pour résister au monde qui l'entoure. Mais l'exploration de son intériorité et la modification de l'espace qu'elle impliquent le confrontent à l'universelle douleur de l'existence humaine. Le poète s'attache alors, malgré les blessures de sa vie, à apaiser son espace intérieur. Il s'inspire des philosophies asiatiques et de l'ancienne magie chamanique pour enchanter le monde. Il parvient à un art de guérison qui renouvelle la poésie par le recours aux déplacements et aux mutations de l'ailleurs poétique

  • Titre traduit

    Henri Michaux : shifting and mutations of the poetic space


  • Résumé

    Being "anywhere out of the world" as a poetical space, is a central concept of poetry. Henri Michaux, following Baudelaire and Rimbaud is one of the main explorers of the poetical space. The notion of a specific space of poetic and artistic creation is used to analyze how the poet transforms poetry. The real space of travel and the space of imagination in his poetry join together for a journey in which the poet reconciles with himself. Henri Michaux uses his will of weakness to escape the classical and romantic tradition and resist to the world around him. The exploration of his interiority, and the modification of space that it requires, make him confront to the universal pain of men. The poet, despite the wounds of his life, wants his inner space to be in peace. He bases his art on Asian philosophies and the ancient shamanic magic. He reaches a healing art which renews poetry by using of shifting and mutations of the poetic space.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.