Communication et projets urbains. Enjeux et modalités de la communication entre acteurs du projet et habitants

par Hélène Bailleul

Thèse de doctorat en Aménagement

Sous la direction de Denis Martouzet.

Le président du jury était Yves Winkin.

Le jury était composé de Noria Semmoud, Thierry Ramadier.

Les rapporteurs étaient Maurice Goze, Michel Favory.


  • Résumé

    La recherche vise à mettre en évidence les conséquences de l’émergence récente de nouveaux outils et modalités de communication dans la pratique des projets urbains. Nous identifions dans un premier temps les logiques qui prévalent à la communication des projets urbains en amont de leur réalisation : publics visés, techniques de représentation de l’espace en projet, finalités de la communication. En outre, les projets urbains promeuvent aujourd’hui la coopération de tous les acteurs du territoire (institutions, acteurs économiques, société civile) à la démarche d’aménagement. La montée de l’idéal d’un urbanisme participatif encourage les acteurs des projets urbains à développer les modalités d’un échange permanent avec les habitants concernés. Les conditions selon lesquelles l’interaction entre acteurs du projet et habitants pouvait aboutir à une représentation partagée de l’espace en projet ont été particulièrement explorées. Le travail de terrain a permis de décrire et de comprendre les enjeux et finalités de ces interactions, en considérant que l’émergence d’une représentation partagée était influencée par les contextes dans lesquels s’inscrivaient l’interaction, par les interprétations des individus et enfin par les savoirs qu’ils mobilisaient dans la réception de l’espace en projet.


  • Résumé

    The research aims at highlighting the consequences of new tools and methods provided by communication sciences when adapted to urban planning practices. At first, we identify the prevailing logics in communication of urban projects occurring at the stage of conception: referred audiences, representation technologies of virtual space and pruposes of communication. Furthermore, the theory of urban projects promotes a larger participation of stakeholders (public organisations, economic agents, civil society). The rise of an ideal collaborative planning fosters planners to create and develop conditions for permanent dialogue with the inhabitants concerned by urban projects. Thus, we have particularly investigated the conditions required for both planners and inhabitants can share a common perception of designed space. The ground work of this research has permitted to describe and understand that shared perceptions of space rely on the context of interpersonal experience and furthermore, on subjective factors. This shared perception is notably influenced by personal knowledges, preferences and by the signification individuals give to space.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.