L'équilibre des forces entre les résultats des projets d'intelligence compétitive et les aptitudes professionnelles identifiées

par Patricia Dupin

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Luc Quoniam.

Soutenue en 2009

à Toulon .


  • Résumé

    Cette étude, dont le début s'initia avec la pratique en consultation stratégique il y a dix ans, aboutit dans la thèse qui veut démontrer que chaque organisation présente une originalité qui la rend singulière, et que cela dépend de la force des talents qui la composent. Il nous est alors démontré que les résultats que cette étude obtient dépendent de l'ensemble des profils professionnels de ces talents-là, associé à leur alignement selon la stratégie et les objectifs tracés pour les affaires dans leur secteur de performance et leur marché. Voilà pourquoi nous pouvons conclure que l'utilisation du concept d'équilibre de forces dans le domaine de l'Intelligence économique enrichit le dossier de tendances et d'importances pour les prises de décisions les plus réussies, celles qui apportent de meilleurs résultats pour les affaires concernées, y compris des sauts d'évolution. L'étude conclut aussi que, conformément aux résultats pratiques analysés, le niveau de développement durable de l'entreprise dans le temps sera plus consistant lorsque le balancement sur les foyers utilisant actuellement des actions qui valorisent le passé réaffirment le présent et construisent un avenir s'avèrant, lui aussi, également important. Pour comprendre cette perception concluante, nous est apportée une idée explicative et didactique qui facilite la vision des interactions internes et externes. De cette manière, l'organisation est décomposée en trois piliers (appelés foyers), chacun possédant différentes potentialités, leur ensemble pouvant impacter les uns sur les autres avec des intensités différentes, étant possible de comprendre lesquels sont les facteurs qui servent d'intermédiaires pour la force de chacun. Après les expériences pratiques ayant utilisé ce principe, il nous a été possible de comprendre aussi, que, chaque fois qu'une organisation atteint son bilan idéal de forces, elle obtient des sauts naturels d'évolution dans les résultats où le talent humain est démontré, et cela avec un niveau d'effort exécutif minimum. L'effort excessif est dû, dans ce cas, aux besoins de dépense d'énergie supplémentaire pour essayer de compenser le désalignement. Toute organisation qui a utilisé un très grand effort pour atteindre à ses objectifs, ne possède pas de bilan de forces dans le panneau de diagnostic appliqué. Dans 100% des cas étudiés, la stratégie possède poids de puissance de levier et l'étude expérimentale démontre qu'il est possible aux entreprises de prendre conscience de leur actuelle capacité de forces et de leur besoin en puissance de levier. Cela nous paraît évident, mais, comme les organisations dernièrement sont décrites de forme si «autonomes» et «vivantes», il devient important de souligner que, celui qui remarque est toujours l'être humain, c'est-à-dire la capacité stratégique est humaine, jamais organisationnelle. L'Intelligence économique ou compétitive est humaine et donc considérée dans cette étude du point de vue de son origine biologique, psychologique et socioculturelle et de sa façon d'opérer et d'apercevoir dans le monde. Tous les travaux issus d'autres domaines, tels que l'économie, la gestion ou la technologie de l'information, sont les bienvenus, ici, comme complémentaires au scénario économique, au système capitaliste et aux demandes de chaque affaire.

  • Titre traduit

    The balance of forces between the results of competitive intelligence projects and the professional skills identified


  • Résumé

    This study started with the practice as a strategic consultant, more then 10 years ago and resulted in this thesis that shows that every organization comes up with its own originality that is singular, depending on the forces coming from the human talents that makes it up. Due to this, the results it achieves depends on the different professional profiles associated together, starting from the strategy and the objectives given. For the business and what it does in the market. Accompanying this supposition, I came to the conclusion that the use of the concept of balance of skills in economic intelligence, gives many positive aspects to the file and to the importance of more accurate decision making and its importance, that is, it is decision making that gives better results for the related business, promotion and jumps in growth. I also concluded that according to the practical results analyzed, the lager the balance in the fields used in the present, the more the actions valorize the past and reaffirms the present that constructs the future with a higher sustainability for the company over time, In order to understand this conclusive perception, a didactic explanation proposition is used to ease the vision of internal and external interactions. This way the company is divided in 3 pillars that are denominated in 3 points where each one of them has different potentials. All of them together have impact on one another with different intensities and which makes it possible to understand which of the forces are the intermediate of each one of them. After these experiences using this principle, it was possible to also understand that each time a company reaches its ideal point of forces, it ends up getting an sudden increase of results from a natural evolution, resulting from the human talent, shown with a minimum of executive effort. Excessive effort comes when, in this case, the necessity of extra energy is used, in order to compensate for an out of focus situation. Every company from this study that used a big effort in order to achieve results, does not possess well balanced forces in the panel of the applied diagnostic. In 100% of the studied cases, the strategy is the weight in the coming out of the results. The experimental study shows that it is possible for companies to become conscious of its actual force capacity and its need to encourage it. This seams to be obvious but as organizations lately are described as “autonomous” and “alive” it is important to confirm that, who always sees things, is the human resource. The strategic capacity is always human never organizational. Economic or competitive intelligence is human, therefore in this study, its biological, psychological, and sociocultural and its view of operating in the world. All studies coming from other areas such as economics, administration or information technology are wellcome as a complement to the economic scenario, to the capitalistic system and to the demand of every business.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 245-258

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/2009TOUL4
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.