Structure de bandes et transport électronique dans les nanotubes de carbone sous champ magnétique intense

par Sébastien Nanot

Thèse de doctorat en Nanophysique

Sous la direction de Bertrand Raquet et de Jean-Marc Broto.

Soutenue en 2009

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Des mesures de transport électronique dans des nanotubes de carbone multiparois individuels sous champ magnétique pulsé (60T) sont présentées dans cette thèse. L'objectif est d'observer les modifications de la dispersion électronique par le champ magnétique. Des nanotubes de très bonne qualité cristalline sont connectés sur des distances courtes entre contacts, permettant d'atteindre des régimes de transport quasi-balistiques ou faiblement diffusifs, la paroi externe contribuant principalement. La configuration transistor permet de moduler l'énergie des porteurs (niveau de Fermi) sur plusieurs sous-bandes via un potentiel électrostatique (dit de grille). Afin de préciser la contribution des parois plus internes, une étude en spectroscopie Raman est présentée dans un premier temps. Nous constatons que l'intensité du transfert de charges entre parois successives varie fortement d'un feuillet à l'autre. L'étude sous champ magnétiques de nanotubes de parois externes semiconductrices et métalliques est ensuite présentée. Lorsque le champ magnétique est appliqué perpendiculairement à l'axe du nanotube, la formation de niveaux de Landau propagatifs est mise en évidence. Celle-ci se traduit par des modulations des conditions de résonance dans un régime de type Fabry-Pérot électronique, par la fermeture du gap électronique d'une paroi semiconductrice ainsi que la réintroduction de la rétrodiffusion dans une paroi métallique. Ce dernier effet s'accompagne d'un ancrage du niveau de Fermi vers celui de Landau se formant à énergie nulle à très fort champ. L'ensemble de ces résultats est en accord avec des modèles théoriques prenant en compte un désordre homogène. Enfin, l'effet Aharonov-Bohm sur plusieurs périodes et plusieurs sous-bandes est observé sous un champ parallèle à l'axe du nanotube. La métallicité de la paroi externe et la correspondance entre la tension de grille et l'énergie des porteurs sont obtenues en comparant les oscillations de conductance expérimentales à un mode��le obtenu pour un cas parfait. Afin de décrire en détail la signature magnétique, les diminutions des transmissions aux contacts et la contribution de défauts sont qualitativement étudiées.

  • Titre traduit

    Band structure and electronic transport in carbon nanotubes under high magnetic field


  • Résumé

    Electronic transport measurements in individual multiwall carbon nanotubes under pulsed magnetic field (60T) are presented in this PhD thesis. The purpose is to observe modulations of the electronic dispersion by the magnetic field. High quality nanotubes are contacted with short distances between contacts. This allows to reach quasi-ballistic and slightly diffusive transport regimes occurring mainly on the outer wall. Transistor configuration enables to modulate the charge carrier energy (Fermi level) through many subbands by an electrostatic potential ("a gate"). In order to clarify the contribution of innermore shells, a spectroscopic Raman study is first presented. A strong variation from wall to wall of the intensity of charge transfer between successive shells is unraveled. The study under magnetic field of nanotubes with semiconducting and metallic outer wall is then presented. When the magnetic field is applied perpendicularly to the axis of the nanotube, the onset of propagating Landau states is unveiled. This induces modulations of resonance conditions in an electronic Fabry-Pérot type regime, closing of the energy gap in a semiconducting shell and reintroduction of backscattering in a metallic one. This last effect comes with a pinning of the Fermi level to the Landau one gathering at zero energy under high field. Those results are in agreement with theoretical models taking into account an homogeneous disorder. Finally, the Aharonov-Bohm effect under many periods and many subbands is observed when the field is parallel to the axis of the nanotube. The metallicity of the outer wall and the correspondence between the gate voltage and the charge carrier energy are obtained by comparing the experimental conductance oscillations with a model obtained in the perfect case. To describe further the magneto-fingerprints, transmission lowering at the contacts and due to defects are qualitatively considered.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [153]-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009TOU30130
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.