Modélisation de l'anisotropie directionnelle de la température de surface : application au cas de milieux forestiers et urbains

par Britta Kurz

Thèse de doctorat en Télédétection. Modélisation. Infrarouge thermique

Sous la direction de Jean-Pierre Lagouarde.

Soutenue en 2009

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Modelling of directional anisotropy of surface temperature : application to forest and urban canopies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La variabilité des températures de surface résultant du couplage entre transferts énergétiques et radiatifs au sein des couverts induit une forte anisotropie directionnelle des mesures dans l'infrarouge thermique (IRT). Une approche de modélisation de l'anisotropie directionnelle sur des couverts à géométrie complexe est décrite. Elle repose sur la combinaison de maquettes informatiques 3D fournissant l'information sur les éléments vus par le capteur et de modèles de transfert calculant les températures des facettes. L'agrégation des luminances élémentaires permet alors de calculer la température de surface directionnelle, puis l'anisotropie par différence avec la température au nadir. Deux cas de couverts sont traités : un couvert forestier de pin maritime (Landes de Gascogne) et un milieu urbain (centre ville de Toulouse étudié dans le cadre du projet CAPITOUL). Pour le couvert forestier une maquette simplifiée concentrant le feuillage au sein de cylindres opaques est associée à un modèle paramétrique de hot spot destiné à reproduire les effets de micro-structure liés aux aiguilles et à leur agencement dans l'espace. Le modèle de transfert MuSICA (INRA) fournit les températures élémentaires des houppiers et de la strate herbacée du sous-bois. Pour le milieu urbain, le modèle SOLENE (CERMA Nantes) étendu à l'IRT et le modèle TEB (Météo France) ont été combinés avec la maquette 3D de Toulouse afin de simuler l'anisotropie en conditions diurnes et nocturnes. Les simulations de l'anisotropie directionnelle sont comparées à des mesures aéroportées. En conditions diurnes les effets de hot spot sont bien restitués, malgré une sous-estimation d'environ 15%, tandis que l'anisotropie directionnelle nocturne sur le milieu urbain est correctement simulée. Les résultats sont discutés et des perspectives d'améliorations proposées

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 137-144

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009TOU30107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.