Les espèces actives de l'oxygène : nouveaux acteurs de la signalisation hypothalamique de l'insuline nécessaire au contrôle de la prise alimentaire

par Tristan Jaillard

Thèse de doctorat en Physiopathologie cellulaire, moléculaire, et intégrée

Sous la direction de Anne Lorsignol.

Soutenue en 2009

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    L'insuline joue un rôle clé dans le contrôle nerveux de l'homéostasie énergétique, notamment en agissant au niveau de l'hypothalamus pour réduire la prise alimentaire. Le rôle crucial des espèces actives de l'oxygène (EAOs) dans le contrôle nerveux de la balance énergétique et dans la signalisation de l'insuline commence à émerger. Cependant, leur implication dans l'effet anorexigène de l'insuline restait à déterminer. L'objectif de notre travail a été d'évaluer, chez la souris, le rôle joué par les EAOs dans l'action anorexigène de l'insuline. Nos résultats montrent que l'injection intra-cérébro-ventriculaire (3ème ventricule) d'insuline (2. 4nM) induit dans l'hypothalamus 1) une élévation de la quantité d'EAOs (+36% en 15min), 2) une inhibition de la respiration mitochondriale (-50/60% en 15min), et 3) une inhibition de la prise alimentaire sur 24h. Un prétraitement avec un antioxydant, des inhibiteurs de la NADPH oxydase (NOX), ou un agent découplant de la chaîne respiratoire mitochondriale supprime l'ensemble des effets de l'insuline. Ces résultats démontrent l'implication des EAOs dans l'action hypothalamique de l'insuline, notamment celles dérivées de la NOX. Au final, nous montrons que le niveau de prise alimentaire est corrélé au niveau hypothalamique d'EAOs et au flux respiratoire mitochondrial. . .


  • Résumé

    In addition to its peripheral hypoglycaemic action, insulin plays an important role in the hypothalamic control of energy balance, especially by reducing food intake. Emerging data point out a pivotal role for reactive oxygen species (ROS) in the energy homeostasis regulation and insulin signaling, but their involvement in the anorexigenic insulin effect was not determined yet. The main objective of our work was to investigate the contribution of hypothalamic ROS in the regulation of feeding behaviour by insulin in mice. Our results show that the intra-cerebro-ventricular injection (3rd ventricle) of insulin at a physiological concentration (2. 4nM) induces within the hypothalamus 1) a transient elevation of ROS level (+36%, at 15min), 2) an inhibition of mitochondrial respiration (-50/60% in 15min) and 3) a 24h-food intake inhibition. A pretreatment with an antioxidant, two NADPH oxidase (NOX) inhibitors, or a mitochondrial respiratory chain (MRC) uncoupler suppresses insulin's effects. These results demonstrate the involvement of ROS in the hypothalamic insulin action, especially ROS derived from NOX. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 132-147

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009TOU30084
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.