Les protéines à motif Ankyrine du virus myxomateux : caractérisation et implication dans le pouvoir pathogène

par Sophie Blanie

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Stéphane Bertagnoli et de Christelle Camus.

Soutenue en 2009

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Ankyrin proteins of Myxoma virus : characterization and implication in pathogenicity


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les Poxviridae codent une famille originale de protéines présentant des répétitions ANK et un motif PRANC en C-terminal. Ce travail de thèse présente l'étude de 3 des 4 protéines (ANK-PRANC) codées par le virus de la myxomatose (MYXV): M148R, M149R et M150R (MNF), qui sont organisées en cluster. Les études montrent qu'elles sont exprimées séquentiellement au cours du cycle viral et qu'elles présentent des localisations cellulaires originales. In vivo, M148R, M149R et MNF sont des facteurs de pathogénicité du MYXV bien qu'elles n'aient pas de rôle dans le tropisme cellulaire ni dans son spectre d'hôte. En outre, les études d'histopathologie suggèrent que M148R et MNF inhibent de la réponse inflammatoire. De plus, nous avons montré que M148R, M149R et MNF font partie d'un complexe SCF (Skp, Culline, F-box) permettant l'ubiquitination de protéines cibles qu'il reste à identifier.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 113-124

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009TOU30016
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.