Induction de tolérance aux allogreffes d'organes solides par les lymphocytes T régulateurs CD4+ CD25+ FOXP3+

par Thibault Santolaria

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Joost Van Meerwijk.

Soutenue en 2009

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Induction of tolerance to solid allografts by regulatory t cells CD4+CD25+FOXP3+


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La principale limite à la transplantation d'organe réside dans l'initiation d'une forte réponse immune dirigée contre le greffon. Si l'utilisation de drogues immunosuppressives a largement permis de contrôler l'apparition du rejet aigu, de nombreux patients souffrent d'un rejet chronique qui conduit inévitablement à la destruction de l'organe transplanté. L'induction d'une tolérance immunologique vis-à-vis des antigènes du greffon pourrait permettre de s'affranchir du rejet ainsi que de la nécessité d'un traitement à vie avec des drogues immunosuppressives. Une tolérance similaire existe déjà à l'état physiologique vis-à-vis des antigènes du soi. Elle est médiée en périphérie par une sous population lymphocytaire douée de propriétés immunosuppressives : les lymphocytes T régulateurs CD4+ CD25+. Lors de ce travail de thèse, j'ai pu montrer que, chez des souris irradiées à des doses cliniquement applicables, l'injection de cellules régulatrices CD4+CD25+Foxp3+ stimulées in vitro avec des alloantigens, induit une tolérance durable et spécifique vis-à-vis d'une greffe de moelle osseuse et, par la suite, de cœur ou de peau. Les Tregs spécifiques pour les antigènes présentés par la voie directe d'alloreconnaissance inhibent uniquement le développement du rejet aigu, en dépit de l'état de chimérisme induit. En revanche, des Tregs spécifiques pour les antigènes présentés par les voies directe et indirecte de reconnaissance préviennent l'apparition des phases de rejet aigu et chronique. Nos résultats démontrent ainsi le fort potentiel des Tregs, activés de manière appropriée, pour de futures approches de thérapie cellulaire, dans le but d'induire une tolérance durable aux greffes allogéniques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (149 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 122-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009TOU30011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.