Deux contemporains Michel Foucault et Gilles Deleuze : convergences, divergences, résurgences

par Jeanine Hortonéda

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Montebello.

Soutenue en 2009

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Deux philosophes : Foucault et Deleuze, deux contemporains au parcours singulier, dont la rencontre et la reconnaissance mutuelle éclaire d’une lumière chatoyante la pensée, de l’un et de l'autre. La lecture croisée des textes de Foucault et de Deleuze permet de repérer comment des concepts, voire des pratiques émigrent et se transforment de l'un à l'autre, de l'un vers l'autre. L'asymétrie de leurs publications respectives met en relief des convergences et des divergences sur les questions de notre actualité, au travers de combats communs, théoriques et politiques, en particulier sur la question des rapports entre politique et pratiques de subjectivation. La genèse du sujet de désir et le corps et ses plaisirs, pris entre assujettissement et désasujettissement, ouvrent un questionnement sur ce que peut-être une vie asubjective, êthopoiétique, alêthurgique bref, philosophique. Deux philosophies de l'événement, sans que le devenir deleuzien coïncide avec l'approche généalogique et archéologique foucaldienne, qui ont en partage l'acuité de la critique, pour une nouvelle image de la pensée et une résurgence de l'interrogation éthique, après la « mort de l'homme » et « la mort de Dieu ».

  • Titre traduit

    Two contemporaries Michel Foucault and Gilles Deleuze : convergences, divergences, resurgences


  • Résumé

    Foucault and Deleuze: two philosophers, two contemporaries with an unusual career whose meeting and mutual acknoledgement throws a glimmering ligth on each other's thinking. By comparing Foucault's and Deleuze's texts, one can find out how concepts –even philosophical practices– pass and transform from one to the other. Their asymmetrical respective publications put into relief perspectives on topical questions theoretical and political common commitments, particulary on the issue of relationships between politics and subjectivization practices; How the subject came into being through desire, and how the body harnesses its pleasures –caught between subjection to and desubjection from – give rise to an array of questions about what a life that would be free from the concept of subject, êthopoiétique, alêthurgique, in a word, a philosophical life can be. Two philosophers concerned with the event – even though Deleuze's notion of transformation does not coincide with Foucault's genealogical and archeological approach – who share the same sharp sense of criticism in order to provide a new vision of thought and foster the resurgence of an ethical questioning after the “dead of man” and the “dead of God”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (383 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 363-372

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.