Inattention et conduite automobile : impact de la tristesse et des ruminations sur l'attention au volant

par Christelle Pêcher

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Jean-Marie Cellier.

Soutenue en 2009

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse porte sur les effets de l’inattention, causée par la tristesse et les ruminations, sur le comportement attentionnel du conducteur automobile. Etre triste implique souvent de ruminer des pensées négatives, entraînant un repli sur soi attentionnel durable. Or, cet état de focalisation attentionnelle vers ses pensées se fait au détriment du contrôle exercé sur l'activité en cours, caractérisant le défaut d'inattention. L'activité de conduite sera d'abord définie (chapitre 1) avant d'expliciter l'importance du processus de focalisation attentionnelle dans le contrôle de l'activité et de définir l'inattention (chapitre 2). Cette définition nous amènera à discuter du rôle des émotions en général et de la tristesse en particulier sur le comportement attentionnel (chapitre 3) et à recenser la littérature sur l'impact des émotions en conduite automobile (chapitre 4). Deux expériences préliminaires seront alors présentées, proposant une méthodologie originale pour étudier l'impact de l'inattention au volant (chapitre 5). Les effets de l'inattention sur les fonctions attentionnelles seront ensuite testées grâce à la combinaison de cette méthode et de l'Attention Network Test (Fan, et al. , 2002) en laboratoire, puis dans une version adaptée sur simulateur de conduite (chapitres 6 et 7). Nos résultats seront discutés sur un plan théorique au regard de la littérature des émotions et de l'attention et sur un plan appliqué en terme de sécurité pour le conducteur.

  • Titre traduit

    Inattention and driving : impact of sadness and ruminations on attention while driving


  • Résumé

    This dissertation deals with the effects of inattention, due to sadness and ruminations, on driver's attention behaviour. Sadness is often associated with ruminations, involving a long-lasting attention self-focus on negative thoughts. But this process negatively interferes on controls while performing a task, reflecting a specific attention failure called inattention. In this work, the driving activity will be defined (chapter 1) before highlighting the importance of attention focus on task performance and precisely delineating inattention (chapter 2). This definition will bring us to question the role of emotions in general and sadness in particular on attention behaviour (chapter 3) and to review the literature on the impact of emotions while driving (chapter 4). Two experiments will subsequently be presented, detailing a new and original methodology to study the impact of inattention while driving (chapter 5). The effects of inattention on attention functions will be tested thanks to the combined use of this new method and the Attention Network Test (Fan, et al. , 2002) in laboratory, and in an adapted version to a simulated driving environment (chapters 6 and 7). Results will be discussed in a theoretical level, in regard to the literature on emotions and attention, and in an applied level, in terms of driving safety.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 215-242

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.