Vers la sobriété électrique : politiques de maîtrise des consommations et pratiques domestiques

par Eric Pautard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Yves Nevers.

Soutenue en 2009

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Articulant des approches généralement distinctes, cette recherche s’attache à interroger le renouvellement récent des politiques d’économies d’énergie, en s’intéressant plus particulièrement à la question des usages domestiques de l’électricité. Revenant sur le contexte historique dans lequel s’intègre l’enjeu que constitue la maîtrise de la demande d’électricité en France, elle montre comment les problématiques environnementales et les logiques de marché ont progressivement contribué à redéfinir l’action publique en la matière. Hors du cadre centralisé des politiques énergétiques, la mise en œuvre de programmes pilotes à l’échelle locale a par ailleurs permis d’observer la constitution de réseaux partenariaux visant à sécuriser l’alimentation électrique des territoires concernés. Il en ressort que l’hétérogénéité des logiques d’action et le cloisonnement des processus décisionnels contraignent la structuration d’une planification de la ressource électrique sur le long terme. Prenant appui sur une recherche empirique menée auprès des usagers domestiques de l’électricité, l’étude identifie également les réticences qu’expriment les ménages quand ils sont amenés à délibérer entre leurs habitudes et les messages variés qui leur sont adressés en vue de les convaincre de changer leurs pratiques électriques. Au terme de l’analyse, la thèse met en évidence les limites des modes de régulation des usages en soulignant le déficit de sens qui prévaut à l’égard de cette ressource sociale déterminante qu’est l’électricité.

  • Titre traduit

    Towards the electrical soberness : demand-side management policies and domestic uses


  • Résumé

    In this research work, heterogeneous approaches are combined to tackle the issue of the recent renewal of “saving energy policies: the focus is on household uses in matter of electricity. Through an analysis of the historical background in which the stake of Electricity Demand-side Management has been involved in France, it is shown that environmental issues as well as market logics contributed to the transformation of this public policy. Then, the study makes out that, out of the centralised framework of energy policies, local scale pilot programs were implemented and allowed the constitution of partnership networks concerned by the security of power transmission network among related geographical areas. It appears that both heterogeneity in the logics of action and partitioning in decision making processes compel the structuring of Electricity Resource Planning. Based on an empirical fieldwork on behalf of electricity household users, the study also points out the reluctances of households to arbitrate between their customs and the several soft injunctions they are being addressed in order to change their practices in matter of electricity consumption. In the end, the limits of the means of regulation of domestic uses are put forward by underlining the lack of general meaning conferred to electricity, though it should be considered as a crucial social resource.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (535, 83 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 67-83

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.