Vers une pragmatique des attachements médiatiques : le cas de la télévision mobile

par Julien Figeac

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Anne Sauvageot.

Soutenue en 2009

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette étude montre comment les usages de la Mobile TV viennent compléter ou remplacer les usages des autres supports médiatiques. Elle défend la thèse selon laquelle les utilisateurs s’approprient ce service par le travail de leurs préférences médiatiques, et plus précisément par leur attachement opportuniste au genre journalistique. Le transfert des préférences, des supports fixes à ces services mobiles, est parasité par diverses contraintes d’usage incitant les usagers à sélectionner celles qui sont ajustées à la taille de ces écrans de poche, aux problèmes de réception du réseau téléphonique, à la brièveté des créneaux d’utilisation, etc. Ce transfert forme dès lors une épreuve pragmatique à travers laquelle les préférences sont renouvelées. En ciblant les usages développés durant les déplacements, nous montrons comment les utilisateurs traversent cette épreuve en opportunistes. Ils mobilisent les médias, dont les téléphones multimédia, et les contenus rendus opportuns par les ressources et les contraintes rencontrées durant la conduite des déplacements. Ils développent alors un rapport réflexif vis-à-vis des médiations techniques qui équipent leurs pratiques, des situations qui accueillent leurs usages, des co-présents qui cautionnent tacitement leurs réceptions médiatiques. A l'heure où la sociologie de la fréquentation des biens culturels patine sur le terrain mouvant de la diversification des pratiques médiatiques, il peut être bénéfique de décrire comment cette propension opportuniste converge, à toute fin pratique, avec la captation des médiations techniques tissant ainsi, à la voie passive, des entrelacements d'usage et des attachements culturels.

  • Titre traduit

    Toward a pragmatic of media attachment : the case of mobile television


  • Résumé

    This study demonstrates how the various uses of Mobile TV complete or replace the use of other media. The thesis at stake is that users adopt this service through their media preferences, and more precisely through their opportunistic attachment to the journalistic genre. The transfer of their preferences, from fixed media to mobile services, is limited by several factors, thus inciting users to select those that are adjusted to the size of pocket screens, reception problems of the telephone network and short time slots, etc. This transfer therefore constitutes a practical ordeal through which preferences are renewed. By targeting the uses developed during travel time, we demonstrate how users take advantage of this ordeal as opportunists. They mobilize media, including the multimedia telephone, and contents suitable to the resources and constraints encountered during their situations of mobility. Thus, they develop a reflexive relationship with technical mediations, with the situations that accommodate these uses, and with those present who tacitly accept their use. While audience studies of media content are currently floundering on the uneasy ground of diversified media practices, it might be useful to describe how this opportunistic attachment converges, for all practical purposes, with the attraction of technical mediation, thus passively weaving links between use and cultural attachments.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (450 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 376-389

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.