Productions céramiques de la région de Luanda et Kibaxe (Angola) : contribution à l'étude de la préhistoire récente angolaise

par Sonia Ludmila Da Silva Domingos

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et historique de l'Europe

Sous la direction de Michel Barbaza.

Soutenue en 2009

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Ceramic production in Luanda region and Kibaxe (Angola)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A travers l’étude techno-typologique de séries céramiques provenant d’amas coquilliers situés sur le littoral au sud de Luanda (Angola) et de gisements de plein air du nord du pays (région de Kibaxe-Dembos), ce travail a essayé de restituer la dynamique d’évolution des traditions culturelles dans cette partie de l’Afrique australe, depuis les premiers siècles de notre ère jusqu’à la période contemporaine. Le corpus a été constitué de séries provenant de fouilles anciennes mais aussi issues de travaux récents, en particulier ceux réalisés depuis 2005 sur le gisement de Cabolombo à Benfica. L’analyse a porté notamment sur la variabilité des décors et de leur agencement et a permis d’identifier cinq styles céramiques, qui semblent avoir une signification chronologique et fournissent donc un cadre chrono-culturel qui pourra servir de référence pour les travaux futurs. Le cadre chronologique ainsi constitué couvre tout l’Age du fer et concerne également les premiers siècles de la période coloniale. Parallèlement à ce travail d’archéologie ont été initiées deux enquêtes ethnologiques, l’une dans la région de Luanda auprès de pêcheurs de coquillages qui perpétuent l’ancienne pratique de collecte des « Mabangas », l’autre dans le désert du Namibe, auprès de populations Kwissis et Kwepes de type khoisan, appartenant au vieux fonds pré-bantu. Ces deux enquêtes avaient une double vocation : recueillir sur le terrain des données éventuellement rares documentant des modes de vie aujourd’hui menacés par l’évolution de la société angolaise et, dans le même temps, permettre l’amorce d’une démarche ethno-archéologique susceptible, à terme, d’éclairer certaines situations rencontrées dans les différents contextes archéologiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (271, 140 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 261-268

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.