L'épreuve de l'autre homme dans la philosophie d'Emmanuel Levinas

par Flora Bastiani

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Montebello.

Soutenue en 2009

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L’existant se montre préoccupé par sa situation dans le monde, la quête de son bonheur à travers ses choix, la répercussion de ses actes sur sa vie et son devenir. Emmanuel Levinas nous apprend à mettre en question cette place première accordée comme une évidence au sujet. Notre étude s'est construite autour de la description dressée par Levinas de la capacité d'ouverture du sujet à une nouvelle optique qu'il nomme éthique. En retraçant les transformations de la subjectivité dans la philosophie lévinassienne, nous avons tenté d'éprouver l'affirmation de la possibilité de l'inscription de cet existant tourné vers lui-même dans le renversement de l'ordre ontologique. Comment retourner l'égologie sur elle-même, mettre à nu l'intimité, jusqu'à l'offrir à la blessure pour l'autre ? Comment l'éthique lévinassienne est-elle possible ? Depuis l'angoisse de l'il y a jusqu'à la substitution d'un pour-l'autre sans limite, le renversement de l'ordre du monde paraît à la fois brutal et passionnant. Mais bien plus que le sujet, c'est l'autre qui, malgré son énigmatique retrait, viendra dérouler le fil de l'expérience éthique : le visage d'autrui, exposant la fragilité et l'interdit de son meurtre, appelant dans sa détresse à répondre de lui, se rencontre comme la clé de la possibilité éthique. Et ce visage de misère, sous le fard du rôle social, que nous croisons chaque jour sans le voir (l'enfant, le parent, l'étranger) ne nous révèle pas seulement notre identité mais surtout nous saisit d'effroi : nous sommes responsables de sa misère, usurpant sa jouissance du monde à chaque instant. De ce visage naît le devoir de l'offrande, jusqu'au pour-l'autre de la maternité et de la paternité. Mais ce désordre de l'autre, fascinante découverte de la hauteur de l'infini à travers le visage, comment peut-il devenir la possibilité d'un moi contenté par son pouvoir sur les choses, jouissant de sa liberté ? Pourquoi ce moi, jeté dans le monde, ne pourrait-il pas simplement œuvrer à son propre bonheur ?

  • Titre traduit

    The test of the other man in the Emmanuel Levinas's philosophy


  • Résumé

    Existent is preoccupied by its situation in the world, the pursuit of happiness according to its choices, the effects of its actions on its life and its future. Emmanuel Levinas teaches us how to question this first place so obviously accorded to the subject. Our study was built around Levinas's description of the opening of the subject to a new perspective called ethics. While going over the transformations of subjectivity throughout Levinas's philosophy, we have tried to test the assertion of the potential insertion of this existent turned towards itself in the reversal of the ontological order. How can one turn egology inside out, expose intimacy, until it becomes a wound for the other ? How can Levinas's ethics be possible ? From the anguish of there is to the substitution without limit of one with the other, the reversal of the order in the world seems brutal and yet fascinating. But much more than the subject, it is the other who, despite its enigmatic way of staying in the background, will unwind the ethical experience : the face of the other, exposing its frailness and its will not to be murdered, appealing in its distress to be accounted for, turns out to be the key to the ethical possibility. This miserable face, under the make-up of the social role, that we see each day without noticing it (the child, the parent, the stranger) not only reveals our identity but above all strikes us with terror : we are responsible for its misery, usurping at all times its enjoyment of the world. From this face comes the duty of offering, up to that of maternity and paternity for the other. Then again, the disorder of the other, this fascinating discovery of the limit of the infinity through the face, how can this become the possibility of a contented self by its power on things, while enjoying its freedom ? Why can't this self, thrown into the world, just work for its own happiness ?

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par l'Harmattan à Paris

La conversion éthique : introduction à la philosophie d'Emmanuel Levinas


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (358 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 340-357

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : La conversion éthique : introduction à la philosophie d'Emmanuel Levinas
  • Dans la collection : ˜La œphilosophie en commun
  • Détails : 1 vol. (273 p.)
  • ISBN : 978-2-296-99262-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 261-[271]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.