Contribution à l'étude du rôle de l'apolipoprotéine E et de la protéine de jonction claudine 1 comme nouvelles cibles thérapeutiques au cours de l'infection par le virus de l'hépatite C

par Sophie Krieger

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Catherine Schuster et de Thomas Baumert.

Soutenue en 2009

à Strasbourg .


  • Résumé

    Le virus de l’hépatite C (VHC) infecte 3% de la population mondiale et est responsable d’hépatite chroniques et de cancer du foie. C’est un problème majeur de santé publique, qui ne peut se résoudre qu’en recherchant de nouvelles solutions thérapeutiques. Deux étapes-clés du cycle viral ont été étudié durant ma thèse: l'entrée et l'assemblage/sécrétion. L’entrée du virus dans la cellule hôte fait intervenir différents récepteurs cellulaires dont les protéines de jonction, claudin1 (CLDN1). Nous avons produits des anticorps anti-CLDN1 pour étudier le rôle de cette protéine dans l'entrée virale en comparaison aux récepteurs CD81 et SRB1. Nous avons montré que l’entrée du VHC implique une coopération étroite entre les récepteurs cellulaires SR-BI, CD81 et CLDN1, avant l’internalisation du virus et que les anticorps anti-CLDN1 produits étaient capables d’inhiber l’entrée virale et donc l’infection. De tels anticorps pourraient constituer des inhibiteurs d’entrée virale utilisables à des fins thérapeutiques. L’assemblage et la sécrétion des virions sont étroitement liés au processus de maturation et de sécrétion des VLDL. Nous avons montré que la protéine hépatique, apolipoprotéine E (apoE), interagissait avec la protéine virale NS5A et que cette protéine est un facteur nécessaire à la production des particules infectieuses. De plus, nos expériences suggèrent qu'apoE serait impliquée dans l'assemblage et la sécrétion des particules virales VHC. Ainsi, des molécules thérapeutiques visant apoE pourraient être bénéfiques pour lutter contre l’hépatite C. L'ensemble de mes travaux montrent que de nouvelles cibles thérapeutiques peuvent être envisagées dans la lutte contre le VHC.

  • Titre traduit

    Contribution in the study of the apolipoprotein E and the tight junction protein Claudin-1 as new therapeutic target during the hepatitis C virus infection


  • Résumé

    The hepatitis C virus (HCV) infects an estimated 3% of the world’s population and is a major cause of chronic hepatitis and liver cancer. It is a major problem of public health that can only be solved by seeking new therapeutic solutions. Two important steps in the viral life cycle have been studied during my thesis: entry and assembly/egress. Viral entry into host cells requires various cellular co-receptors among them the tight junction protein claudin1 (CLDN1). We have produced anti-CLDN1 antibodies to study the role of this protein in viral entry and demonstrate that CLDN1, CD81 and SRB1 act in cooperation before virus internalization. The anti-CLDN1 antibodies obtained were able to inhibit viral entry and HCV infection. Thus, development of neutralizing anti-CLDN1 antibodies may provide new therapeutic options for the prevention of HCV infection. The VLDL pathway has been shown to play an important role in assembly and egress of infectious viral particles. We have shown that a liver protein, apolipoprotein E (apoE), interacts with the viral protein NS5A and that apoE is important for assembly and secretion of infectious particles. Thus, therapeutics targeting apoE could be candidates in the fight against HCV infection. All together my PhD thesis results show that in the future new therapeutic avenues can be proposed in the fight against HCV infection.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (177 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-177

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service des bibliothèques. Bibliothèque L'Alinéa.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2009;0446
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10252
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.