Caractérisation et étude fonctionnelle de Tex19. 1 dans l’embryon précoce et la pluripotence des cellules souches embryonnaires

par Emmanuelle Kieffer

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Stéphane Viville.

Soutenue en 2009

à Strasbourg .


  • Résumé

    La pluripotence permet à l’embryon de former tous les tissus des trois feuillets embryonnaires. Après la gastrulation, seules les cellules germinales primordiales (PGC) maintiennent un caractère pluripotent, indispensable à la génération d’un nouvel embryon à la génération suivante. Les PGC ont donc des caractéristiques similaires aux cellules souches de l’embryon précoce et aux cellules souches embryonnaires (ESC), comme l’expression des gènes de pluripotence. Dans le but d’identifier un nouveau marqueur de pluripotence, nous avons cherché un gène spécifique des cellules germinales puis avons étudié sa fonction dans les cellules souches pluripotentes. Nous avons choisi d’étudier Tex19. 1 pour son profil d’expression restreint aux gonades. Nous avons montré qu’il est exprimé spécifiquement dans les cellules pluripotentes de l’embryon et les PGC ainsi que dans le placenta. Son expression est transmise aux cellules souches pluripotentes in vitro comme les ESC. De plus, celle-ci semble requise pour l’état pluripotent puisqu’elle est induite lorsque des fibroblastes sont reprogrammés en cellules souches à pluripotence induite (iPSC). Pourtant, des études de gain et de perte de fonction dans les ESC montrent que Tex19. 1 n’est pas indispensable à l’établissement ou au maintien de la pluripotence. Les animaux mutants pour Tex19. 1 montrent un défaut lors de la spermatogenèse entrainant la stérilité des males. De plus, la moitié d’entre eux meure à un stade et pour une cause inconnus à l’heure actuelle. Tex19. 1 pourrait jouer un rôle dans la différenciation des ESC en cellules germinales, et dans la reprogrammation épigénétique des PGC in vivo.

  • Titre traduit

    Caracterisation and functional study of Tex19. 1 in the early embryo and the pluripotency of embryonic stems cells


  • Résumé

    Pluripotency allows the embryo to form all tissues of the three germ layers. After gastrulation, the only population which remain pluripotent are the primordial germ cells (PGC), that are able to give rise to a whole embryo at the next generation. Then, PGC, pluripotent cells of the early embryo and embryonic stem cells (ESC) have common properties, such as the expression of key pluripotency genes. To identify new pluripotency markers, we lokked for a germ cell specific gene and then analysed its function in pluripotent stem cells. We studied Tex19. 1 for its specific expression in the gonads. We showed that it was specifically expressed in pluripotent cells of the embryo and in PGC and placenta. Its expression is transmitted to the pluripotent cell line in vitro, like ESC. Moreover, its expression seems to be required for the pluripotent state since it’s induced when fibroblasts are reprogrammed into induced pluripotent stem cells (iPSC). However, gain- and loss-of-function studies in ESC showed that Tex19. 1 is dispensable for pluripotency establishment and maintenance. Tex19. 1 mutant animals have a spermatogenesis defect, causing sterility of the males. Moreover, half of the mutant animals are dying, at a stage and for a cause that remain to be determined. Tex19. 1 may play a role in ESC differentiation into germ cells, and in PGC epigenetic reprogramming in vivo.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (Pagination multiple [322] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 182-200

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2009;0174
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.