La Maison urbaine gallo-romaine en Gaule Belgique et dans les Germanies

par Géraldine Alberti

Thèse de doctorat en Sciences de l'Antiquité. Archéologie

Sous la direction de Anne-Marie Adam.

Soutenue en 2009

à Strasbourg .


  • Résumé

    L’habitat urbain des provinces septentrionales de l’Empire que ce sont la Gaule Belgique et les Germanies est de mieux en mieux perçu depuis une trentaine d’années grâce à la multiplication des fouilles d’archéologie préventive. La masse de données permet désormais de mener une étude sur ces structures d’habitat pour essayer d’en dégager les particularités. Notre travail a donc consisté à appréhender ces maisons selon plusieurs critères. Dans un premier temps, l’intérêt s’est porté sur les matériaux et les techniques de construction mises en œuvre, ce qui a permis de dégager des évolutions parallèles dans l’ensemble des agglomérations étudiées. Dans un deuxième temps, les différents espaces et fonctions des maisons ont été détaillés. D’un côté, on trouve les pièces caractéristiques des demeures de l’élite et pouvant être considérées comme des indicateurs de statut social, il s’agit des dispositifs d’entrée, des pièces d’apparat et des cours à péristyle. De l’autre, on rencontre des espaces plus spécifiques aux bâtiments abritant les artisans et commerçants, tels que les ateliers ou les échoppes, les caves ou encore les cours. Enfin, on peut mentionner l’existence de pièces chauffées et d’espaces de liaison avec la rue, communs à toutes les catégories de maisons. Dans un dernier temps, il a été possible de dresser une hiérarchisation des habitations rencontrées dans l’objectif de proposer une évolution des plans au cours du Haut-Empire, de mettre en évidence une sectorisation de certains quartiers au sein des villes et enfin de voir si tous les types de maisons se retrouvent au sein de toutes les agglomérations.

  • Titre traduit

    The Gallo-roman urban house in Gallia Belgica and in Germania


  • Résumé

    The urban house of the Northern provinces has been perceived better and better for about thirty years, thanks to the multiplication of the archeological excavations. The mass of data makes it possible to undertake a study of these structure to try to release their characteristics. Our work consisted in apprehending these houses according to several criteria. In the first time, the interest went on materials and the techniques of construction used, which made it possible to release from the parallel evolutions in the agglomerations studied. In the second time, various spaces and functions of the houses were detailed. On a side, we find the parts characteristic of the residences of the elite and being able to be regarded as indicators of social status (entry, peristyl, reception room). Other, we meet spaces more specific to the houses of artisans and commercials (workshop, shop, cellar for example). Lastly, we ca mention the existence of heated parts and spaces of connection with the street, commons to all the categories of houses. In a last time, it was possible to draw up a hierarchisation of the dwellings met in the objective to propose an evolution of the plans during the roman period, to highlight a sectorization of certain districts within the cities and finally to see whether all the types of houses are found within all the urban areas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (Pagination multiple [1471 f.])
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 1, f. 220-276

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,3
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4348
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.