La captivité de guerre en Occident dans l'Antiquité tardive (378-507)

par Hervé Huntzinger

Thèse de doctorat en Sciences de l'Antiquité. Histoire romaine

Sous la direction de Alain Chauvot.

Soutenue en 2009

à Strasbourg .


  • Résumé

    The war captivity, although it appears incidently in numerous works, was never considered as an independant historical object. Late Antiquity is a productive period, since it let us notice how the legal and conceptual frame of captivity has evolved in the new geopolitical context following the arrival of the Goths within the borders of Empire and the defeat of Adrianople in 378. It also permit the comparative study of Roman and barbaric practices. Juridic aspects are considered first, especially postliminium and the concept of enemy, from which it is possible to give a definition of captivity. It has the originality be connected both to the ius gentium (by the seruitus hostium) and to the ius ciuile by postliminium and lex Corneliae organizing the succession of Roman who died in captivity. The condition of the captive redeemed under the Constitutio de redemptis is also examined. The study then proceeds to propose typologies of captivity (the circumstances of capture, victims, methods of coercion) to reach the conclusion that captivity affects primarily civilians in wars of predation. The release and the flight ask the question of manumission and the status of the captive. The redemption of captives by Christians develops at the confluence of a theology of Redemption and ecclesiastical networks between Lerins, Milan or Carthage. The work ends with the question of death in captivity.

  • Titre traduit

    The war captivity in the Western part of the Empire during Late Antiquity (378-507)


  • Résumé

    La captivité de guerre, bien qu'apparaissant de manière incidente dans de nombreux travaux, n'a jamais fait l'objet d'une recherche en tant qu'objet historique autonome. L'Antiquité tardive offre pour cela un cadre particulièrement fécond, puisqu'elle permet d'observer comment le cadre juridique et conceptuel de la captivité a évolué dans le contexte géopolitique nouveau qui suit l'arrivée des Goths à l'intérieur des frontières de l'Empire et la défaite d'Andrinople en 378. Elle permet aussi l'étude comparative des pratiques barbares et romaines. Sont d'abord envisagés les aspects juridiques, en particulier le postliminium et la notion d'ennemi à partir desquels il est possible de définir la captivité. La captivité présente l'originalité de relever à la fois du ius gentium (par la seruitus hostium) et du ius ciuile par le postliminium et la lex Corneliae qui organise la succession du romain mort en captivité. La condition du captif racheté dans le cadre de la constitutio de redemptis est aussi envisagée. L'étude s'attache ensuite à proposer des typologies de la captivité (circonstances de la capture, victimes, méthodes de coercition) pour aboutir à la conclusion que la captivité touche avant tout les civils dans le cadre de la guerre de prédation. La libération et la fuite posent la question de l'affranchissement et du statut du captif dans la société qui l'a capturé. Le rachat des captifs par les chrétiens se développe au confluent d'une théologie de la Rédemption et de réseaux ecclésiastiques liés à Lérins, Milan ou Carthage. Le travail s'achève sur la question de la mort en captivité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 tomes en 4 vol. (472 f., 337 f., 142 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 4, f. 6-77. Index. Bibliogr. des sources, vol.2 p. 13-19

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,4
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.