Les comportements harmoniques caractéristiques de la "pop music" et leur relation avec les principes de la tonalité

par Elvio Cipollone

Thèse de doctorat en Arts. Musique

Sous la direction de

Soutenue en 2009

à Strasbourg .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Pop music's harmonic features and their relationship to common-practice's harmonic features


  • Résumé

    Cette thèse considère la « pop music » du point de vue harmonique, ce qui en fait, en France, un travail de pionnier : au lieu de traiter les enjeux sociologiques liés à la production ou à la réception de ce répertoire, elle se propose, en effet, de l'analyser. La décision de considérer enfin la « pop music » comme un produit artistique, et non seulement commercial, permet de faire surgir les questions musicalement les plus intéressantes : s'agit-il d'une musique modale, tonale, ou « mixte » ? À mon sens, l'histoire séculaire de la tonalité ne peut que conditionner l'écoute contemporaine d’une musique basée sur une mélodie accompagnée. En partant de ce postulat, je cherche à mesurer l'écart entre la tonalité classique, utilisée comme référence, et la tonalité de la « pop music ». Disparition de la sensible, prédilection pour les parallélismes, affaiblissement de la fonction de dominante et affirmation contextuelle de la fonction de sous-dominante sont les axes autour desquels s'articule cette recherche, et plus de cent transcriptions, allant des années soixante à nos jours, viennent appuyer ces considérations. Au-delà des aspects techniques, je parviens à la conclusion générale que le langage de la « pop music » se fonde sur une forme de tonalité que je qualifie (en empruntant l’expression pensiero debole au philosophe Gianni Vattimo) de tonalité faible. Bien qu’avec d’autres moyens que ceux de la musique savante contemporaine, la « pop music » doit elle aussi refonder, à chaque pièce, sa propre syntaxe, afin de créer du sens dans un monde qui n’a plus de Vérité. À travers ce travail, le monde musical actuel apparaît enfin un peu moins schizophrène qu’il n’en avait l’air.


  • Résumé

    In considering pop-music from an harmonic point of vue, this dissertation constitutes a pionniering work in France. It is not here the matter of discussing sociological aspects related to the production or to the reception of this music, but rather to analyse it. Treating pop-music, at last, as an artistic product and not as a mere commercial one, lets the most interesting musical questions arise : is this a modal, tonal, or "mixed" music ? In my opinion, the secular history of tonality cannot but influence the contemporary listening of a music based upon melody and accompaniment. Moving form this postulate, this dissertation aims at measuring the distance between common-practice tonality, used as a reference, and pop tonality. The disappearing of the leading-tone, the predilection for parallel mouvements, the weakening of the dominant function and the contextual affirmation of the subdominant function are the axis around which this research develops. More than a hundred transcriptions, ranging from the Sixties to nowadays, confirm these trends. Besides technical aspects, I come to the general conclusion that pop music syntax is based on a kind of tonality that – borrowing the expression pensiero debole to the Italian philosopher Gianni Vattimo – one would qualify as weak tonality. Although using different strategies than those of contemporary art music, pop music too has to refound, one song after the other, its own syntax, in the attempt of building sense in a world deprived of Truth. At the end of this work, contemporary musical world seems actually a bit less schizophrenic than one could tell.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (284 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 279-284. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.