Le personnage du scientifique et la crise de l’identité masculine dans la littérature narrative de langue allemande (1910-1940)

par Nicolas Heslault

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Christine Pflieger-Maillard et de Michael Hofmann.


  • Résumé

    L’intérêt que revêt l’étude du personnage du scientifique dans la littérature de langue allemande au début du vingtième siècle est double : cette figure est, d’une part, le symbole du dialogue existant entre science et littérature et elle est, d’autre part, caractéristique de la crise identitaire que subit l’identité masculine durant cette période. Par conséquent, l’analyse des relations entre les identités sexuées et celle de leur rapport au savoir est révélatrice des enjeux de ce travail de recherche pluridisciplinaire. Mettant en scène des protagonistes physiciens, astronomes, mathématiciens ou médecins, le corpus de textes littéraires étudiés est composé de deux romans d’Ernst Weiß (1882-1940) : La Galère (1915) et Georg Letham, médecin et meurtrier (1931), d’une nouvelle d’Arthur Schnitzler (1862-1931) : La Nouvelle rêvée (1925), ainsi que de deux romans de Hermann Broch (1886-1951) : La Grandeur inconnue (1933) et Le Tentateur (1936). Les trois grands axes de ce travail, dont le fil conducteur est le thème de la crise, sont la représentation littéraire des identités sexuées et leur rapport au savoir, l’image donnée par les auteurs de la science et leur conception de la connaissance, et enfin le rôle joué par la littérature dans l’élaboration de nouveaux savoirs.

  • Titre traduit

    The character of the scientist and the crisis of masculine identity in German language narrative literature (1910-1940)


  • Résumé

    At the beginning of the 20th century, German narrative literature is marked by the influence of natural science (particularly in medicine, physics, astronomy and psychoanalysis) on the one hand and by gender issues on the other, i. E. The relationship between sexes and the type of knowledge each one possesses. Therefore, the character of the scientist is a symbol of both: the dialogue between science and literature and the crisis that masculine identity goes through during this period. The corpus of narrative texts the dissertation analyzes consists of two novels by Ernst Weiß (1882-1940): The Galley (1915) and Georg Letham, Doctor and Murderer (1931), of one short story by Arthur Schnitzler (1862-1931): Dream Story (1925), and of two novels by Hermann Broch (1886-1951): The Unknown Quantity (1933) and The Spell (1936). The dissertation’s main issues are firstly the literary representation of sexual identities and the way they relate to the question of knowledge, secondly the authors’ representation of scientific knowledge and finally, the part played by these narrative texts in the development of what we come to understand as literary knowledge.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (620 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 511-572. Index. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2009,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2009,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2009,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.