La poétique de Sarah Kirsch : une esthétique du kaléidoscope

par Céline Weck

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Maryse Staiber.

Soutenue en 2009

à Strasbourg .


  • Résumé

    Ce travail se propose d'analyser l'oeuvre de la poétesse allemande Sarah Kirsch (née en 1935) sous l'angle du kaléidoscope, en favorisant les approches intertextuelles, interculturelles et interdisciplinaires. Ce travail donnera donc un aperçu aussi complet que possible de toutes les facettes de la création artistique de Sarah Kirsch et permettra de (re)découvrir ses activités d'auteur d'ouvrages pour enfants ou de traductrice. La première partie est méthodologique. Elle tisse un canevas autour d'un certain nombre de notions, inhérentes au recueil Allerlei-Rauh { placée au centre de l'étude { et applicables à la totalité de l'oeuvre de Sarah Kirsch. Il s'agira d'approfondir, par l'analyse des recueils de poèmes, de prose et des journaux de bord, les techniques d'intertextualité et de collage qui sous-tendent toute la création de Sarah Kirsch. C'est pourquoi, dans un souci d'objectivation, nous convoquons un certain nombre d'approches interdisciplinaires, qui s'attachent à une vision microscopique de l'oeuvre de Sarah Kirsch, pour aboutir à une vision macroscopique. Les deuxième et troisième parties, respectivement centrées sur l'écriture autobiographique et sur le travail de réécriture, sont consacrées au recueil Allerlei-Rauh. Le concept du kaléidoscope est utilisée comme outil d'analyse pour ce recueil et comme principe méthodologique. En étudiant le recueil-clef Allerlei-Rauh, archétype de l'écriture fragmentaire de Sarah Kirsch, on découvre une vision panoramique de l'oeuvre : chaque fragment renvoie, comme dans un miroir, à un pan significatif de l'édice. La quatrième partie du travail se concentre sur une autre facette de l'oeuvre, que l'on caractérisera par ce mot d'ordre de l'auteur : < Fahren und sehen und schreiben >. Elle réunit un certain nombre de chapitres qui visent à appréhender l'oeuvre de façon ouverte, en faisant apparaître toutes ses composantes plus particulièrement interdisciplinaires et interculturelles : parenté très nette qui lie l'écriture de Sarah Kirsch avec la poésie brève japonaise, rôle des voyages, production d'aquarelles.

  • Titre traduit

    The poetics of Sarah Kirsch : an esthetics of the kaleidoscope


  • Résumé

    This study will analyse the work of the German poet Sarah Kirsch (born in 1935), in a kaleidoscope-kind of way, emphasizing the intertextual, intercultural and interdisciplinary approaches. Thus, the study offers a view as comprehensive as possible of all the aspects of Sarah Kirsch's artistic creation and enables the reader to (re)discover her work as an author of children's books or translator. The first part is methodological. As a starting point, it takes a certain number of notions, inherent to the collection of poems Allerlei-Rauh -which is placed at the center of the study - and which are applicable to Sarah Kirsch's entire work. The aim is to go deeper into the techniques of intertextuality and collage which are present throughout her work, and I will do this through the analysis of collections of poems, prose and journals. In order to be more objective, interdisciplinary approaches focusing on a microscopic vision will be used, to end with a macroscopic vision of her work. The second and third parts, respectively focused on the autobiographical writing and on the work of rewriting, are devoted to the collection Allerlei-Rauh. The concept of the kaleidoscope is used both as a tool for the analysis of this collection and as a methodological principle. By studying the crucial collection Allerlei-Rauh, the archetype of Sarah Kirsch's fragmentary writing, we can have a complete vision of her work : each fragment sends back to a signicant part of the edice, just like in a mirror. The fourth part of the study focuses on yet another aspect of her work, which can be described by this motto by the author : < Fahren und sehen und schreiben >. It will deal with apprehending writing in an open way by showing all of its components, especially interdisciplinary and intercultural ones : the obvious link between Sarah Kirsch's writing and Japanese short poetic forms, the role of travelling, the production of watercolours.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 tomes en 1 vol. (432 p., 94 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 11-54 (tome 2). Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.