Antoine Arnauld et la logique des idées : sens et perspectives dans La logique ou L'art de penser

par Alain Corneille Towou

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Frédéric de Buzon.

Soutenue en 2009

à Strasbourg .


  • Résumé

    Quels sens et approches donnés à l’interprétation de L’Art de penser à partir du concept contemporain de la logique des idées ? L’objectif de ce travail est de rendre compte de la genèse et des fondements de l’épistémologie cartésienne en logique telle qu’elle s’établit dans l’Art de penser. Une logique qui juxtapose, non sans difficultés, l’héritage des anciens et des scolastiques à celui des modernes : une refondation de la logique qui reste tout de même tributaire de l’autorité d’Aristote. La rectitude immanente à la pensée remplace le formalisme classique. En se distinguant d'emblée de la logique des prédicats, cette logique est exposée dans la langue naturelle. La vérité d’une proposition et son expression dépendent du rapport entre les idées de cette proposition. Toute idée est associée à son étendue et à sa compréhension. L’idée contient dans son extension aussi bien les idées prises universellement que particulièrement. Ici l’extension est différente de celle du calcul des prédicats. Les prérogatives essentielles de la logique sont consubstantielles des opérations de l’esprit, concevoir, juger, raisonner et ordonner : former le jugement et le rendre le plus exact possible. La logique informe et expose les conditions de l’accord de la pensée avec elle-même et avec le monde extérieur.

  • Titre traduit

    Antoine Arnauld and the logic of ideas : meaning and perspective in Logic or The art of thinking


  • Résumé

    What meaning and approaches to the interpretation given to The art of thinking from the contemporary concept of the logic of ideas? The objective of this work is to reflect the origins and foundations of the cartesian epistemology logic as it is in The art of thinking. A logic that juxtaposes, not without difficulties, the legacy of former and scholastics than modern: a reworking of the logic is still dependent on the authority of Aristotle. Rectitude to immanent thinking replaces the classical formalism. Distinguishing itself from the outset of the predicate logic, this logic is described in natural language. The truth of a proposition and its expression depends on the relationship between the ideas of this proposal. Any idea is associated with its size and its understanding. The idea contains in its extension both ideas that particularly taken universally. Here the extension is different from the predicate calculus. The prerogatives of the logic operations are consubstantial of the mind, conceive, judge, reason and order: the former trial and make it as accurate as possible. The logic informs and sets the terms of the agreement of thought with itself and with the outside world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (506 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 476-506

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.