Mouvement et contention par orthèses

par Elodie Mutter

Thèse de doctorat en Motricité humaine et handicap

Sous la direction de André Geyssant.


  • Résumé

    Les orthèses, utilisant les propriétés de contention – compression, permettent de protéger ou suppléer un organe de nature fragile ou de fonction déficiente. Réalisée dans un contexte de Recherche et Développement en partenariat entre une entreprise et l'université, cette thèse a porté sur les orthèses dédiées à deux types d'organes : les soutiens–gorge et brassières de sport pour les seins et les orthèses de genou. L'étude du maintien des seins par soutien-gorge et brassières a nécessité dans un premier temps la mise au point d'une méthode innovante précise et reproductible : il a été choisi l'usage d'accéléromètres bidirectionnels placés sur la pointe des seins et dans le dos pour la mesure de leurs mouvements lors de la course qui induit des chocs importants au niveau des seins à chaque impact du pied au sol. Par ailleurs, il a fallu étudier les comportement des seins libres lors de la course afin de pouvoir quantifier l'efficacité de maintien des seins par soutiens-gorge et brassières de sport. L'étude a porté sur 22 femmes jeunes lors d'une course à 9 km/h. Une caractérisation complète du comportement du sein libre a été effectué : à la pointe des seins (volume moyen 260 cm3), les accélérations maximales sont de l'ordre de 107 m/s en vertical et de 40 à 60 m/s en latéral selon la position des bras, les déplacements sont de l'ordre de 6 cm en vertical et de 9 cm en latéral. L'amplitude des accélérations est directement proportionnelle au volume du sein. Son poids moyen passe de 260 g au repos à 1420 g lors du pic d'accélération maximale verticale. Le port de soutien-gorge ou brassière amène une forte diminution des accélérations de l'ordre de 55% en vertical et de 70% en latéral, et des déplacements de l'ordre de 35%. Ces résultats ont amené à l'élaboration d'une nouvelle brassière de sport, objet d'un brevet d'invention. L'étude sur les orthèses de genou a pour but d'identifier au niveau du pattern de la marche et de la course les effets du port d'orthèses présentant des niveaux de contention et rigidité différents. L'étude a porté sur 12 sujets sains et 2 sujets ayant une pathologie ligamentaire, elle comporte une analyse conjointe des forces de réaction au sol, alors que l'amplitude angulaire est réalisée via un système comportant deux goniomètres placés sur les orthèses ou directement sur le genou. De manière générale, pour les sujets sains, le port d'orthèse n'influence pas le pattern de marche et de course quant aux forces de réaction au sol, alors que l'amplitude angulaire est significativement diminuée, ce qui est conforme à la structure de l'orthèse et confirme son efficacité. En ce qui concerne l'étude des 2 cas pathologiques, les analyses montrent des anomalies explicites des forces et angulations, anomalies d'intérêt premier pour l'indication médicale du type d'orthèse et le suivi de la pathologie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 volume (123 f.)
  • Notes : publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EM 47535
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8356
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.