Étude phytochimique et valorisation biologique d'Erythrina Mildbraedii Harms, plante médicinale du Cameroun de la famille des Fabaceae

par Ruben Francis Tchokouaha

Thèse de doctorat en Pharmacognosie. Chimie des substances naturelles. Sciences du médicament

Sous la direction de Elisabeth Seguin et de Jean Wandji.

Soutenue en 2009

à l'Université de Rouen en cotutelle avec l'Université de Yaoundé I .


  • Résumé

    Cette thèse, réalisée en cotutelle, s'inscrit dans le cadre des thématiques de recherche du groupe « Chimie pharmaceutique » de l'UMR CNRS 6014 C. O. B. R. A. De l'Université de Rouen et du Laboratoire de Phytochimie de l'Université de Yaoundé I. Elle vise essentiellement la recherche de molécules naturelles d'origine végétale bioactives, potentiellement intéressantes en thérapeutique anticancéreuse. Erythrina mildbraedii est un arbre tropical de la famille des Fabaceae dont les racines, les écorces, le bois et les graines sont depuis longtemps utilisés en médecine traditionnelle pour le traitement de plusieurs maladies telles que la toux, le mal de tête, la fièvre, les maladies vénériennes et la stérilité féminine. Les travaux phytochimiques effectués sur le genre Erythrina ont déjà permis l'isolement de plus d'une centaine de flavonoïdes dont certains ont présenté des activités notamment oestrogéniques, antioxydantes, anti-inflammatoires, etc…Après une description botanique de la famille, du genre et de l'espèce et des travaux antérieurs réalisés, nos travaux ont été consacrés à l'étude phytochimique et à la valorisation biologique des écorces du tronc d'Erythrina mildbraedi. Cette étude conduite, grâce à l'utilisation de diverses techniques chromatographiques (CCM ; CC, CPG-SM) et spectroscopiques (IR, UV, RMN, SM), a permis d'isoler et de déterminer la structure de dix-sept composés dont une dizaine appartenant à la classe des isoflavonoïdes, trois coumarines, trois phytostérols et un acide gras. Deux des isoflavonoïdes isolés sont de structure originale. Les isoflavonoïdes ont été testés, afin de rechercher une activité sur les cancers hormonodépendants, sur des cellules cancéreuses mammaires MCF-7, prostatiques LNCaP et endométriales ER-positif. Les résultats obtenus ouvrent de nombreuses perspectives de recherche.

  • Titre traduit

    Phytochemical study and biological assessment of a medicinal plant of Cameroun, Erythrina Mildbraedii Harms


  • Résumé

    According to the research theme “pharmaceutical chemistry” from the UMR CNRS 6014 C. O. B. R. A. Of Rouen University, in collaboration with the Phytochemical Laboratory of University of Yaoundé I, phytochemical studies were conducted in order to isolate natural molecules with anticancer activity. Erythrina mildbraedii (Fabaceae) is a tropical tree. Its stem bark, seeds and roots are commonly used in village's communities for the traditional treatment of headache, toothache, venereal diseases, asthma and female sterility. A literature survey of secondary metabolites from the genus Erythrina, showed the presence of more than a hundred of flavonoïd compounds. Some flavonoïds showed biological activities including estrogenic, antioxidant, and anti-inflammatory properties. Isolation and purification of compounds from the stem bark of E. Mildbraedii were performed by several chromatographic methods (CCM, CC, and CPG-MS) ; the structures were determined by physical and spectral data (UV, IR, RMN, and SM). Seventeen secondary metabolites were identified whose two are described for the first time. Nine of the isolated compounds are flavonoïds, whose two are prenylated isoflavonoïds with original structures. Three of the isolated compounds are coumarins, three are phytosteroïds, one is a fatty acid, and the last one is a carbohydrate compound. The effects of dimethylpyrano-isoflavones on the growth of MCF-7 breast adenocarcinoma cells, LNCaP prostate adenocarcinoma cells and ER-positive Ishikawa endometrial adenocarcinoma cells were assessed. The results obtained from the biological activity give an interesting contribution in structure-activity relationships of the prenylated isoflavonoïd compounds in hormone-dependent adenocarcinoma.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (iii-181 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 167-181. [175] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 09/ROUE/S045
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 09/ROUE/S045

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section médecine-pharmacie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 09/ROUE/S045
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.