Les paradoxes du métier de chorégraphe en danse contemporaine : ethnographie de l'espace normand

par Audrey Bottineau

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Betty Lefèvre.

Soutenue en 2009

à Rouen .


  • Résumé

    À partir d'une ethnographie de l'espace normand, cette thèse s'intéresse à l'activité de chorégraphe contemporain tel qu'elle est définie et décrite par ses acteurs. Comment être et se dire chorégraphe en danse contemporaine ? En quoi consiste le quotidien de ces travailleurs « artistes » ? Cette approche permet de rendre compte des systèmes de valeurs à l'oeuvre pour justifier ce « métier d'artiste ». Traiter des « paradoxes du métier de chorégraphe » consiste à questionner une position intermédiaire entre profession (en tant qu'activité rémunérée sur un marché du travail relativement standardisé) et passion (caractérisée par un régime de vocation). La visibilité de l'oeuvre et donc de l'acte artistique s'oppose ainsi à des tâches routinisées qui demeurent confinées au fonctionnement interne de la compagnie : l'activité « extraordinaire », pensée comme un enjeu de définition de soi, s'appuie sur un métier « ordinaire ».

  • Titre traduit

    The paradoxes of the choreographer's job in contemporary dance : ethnographic perspective on the Normandy region of France


  • Résumé

    Working from an ethnographic perspective on the Normandy region of France, this thesis focuses on contemporary dance choreographers as defined and described by the actors themselves. How can one be and what can one say about being a contemporary choreographer ? What is the everyday life of these « artist » workers ? This ethnographic approach made it possible to explore the value systems at work to justify this profession of « artist ». An examination of the « paradoxes of the choregrapher's job » leads one to a position midway between a profession (i. E. , paid work in a relatively standardized job market) and a passion (i. E. , work as a vocation). This high visibility of dance performance, and thus the artistic act, contrasts with the routine tasks that remain confined to the company's internal functioning : « extraordinary » activity, experienced perhaps as the very definition of self, takes form only on the basis of an « ordinary » job.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (391 f., 385 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 374-386

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : O5873/1
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : O5873/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.