L'improvisation en danse : une présence à l'instant

par Bruno Couderc

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Yvon Léziart.

Soutenue en 2009

à Rennes 2 .


  • Résumé

    L’improvisation a une place importante dans la danse contemporaine, soit pour permettre au chorégraphe d’inventer de la matière gestuelle et de composer, soit en tant qu’oeuvre qui se construit dans l’instant, l’improvisation spectacle. Cette thèse s’intéresse à comprendre comment le danseur improvisateur procède pour créer dans l’immédiat, et fait la supposition de la nécessité d’une conscience affinée de son propre corps et de son environnement scénique. Trois artistes improvisateurs (Michel Raji, Loïc Touzé et Pascal Quéneau) se sont produits sur scène dans le cadre de cette étude et ont répondu à différents entretiens afin d’expliquer et d’analyser leur travail. Le cadre théorique que propose la Gestalt-thérapie permet, grâce à des concepts comme la théorie du self, le cycle de contact-retrait, l’awareness, le vide fertile, d’analyser l’interaction d’un individu avec son environnement dans un contexte précis et sa manière de répondre à des besoins. En utilisant ce cadre, il a été mis en évidence cinq spécificités qui pourraient caractériser l’improvisation en danse. Lorsqu’il improvise, l’artiste raconte sur scène sa propre histoire à travers son style personnel. Il adapte son travail en fonction du contexte dans lequel il se produit. Il s’appuie sur une structure compositionnelle qu’il a pensée antérieurement. La relation au moment présent est essentielle aussi bien dans la dimension immédiate du geste que dans la dimension contemporaine, historique et esthétique. Enfin, l’invention de mouvements dans l’instant, la vigilance et l’engagement dont font preuve les improvisateurs, caractérisent leur facilité à être dans l’awareness

  • Titre traduit

    Dance improvisation : a presence at the moment


  • Résumé

    Improvisation has an important place in contemporary dance, either to allow the choreographer to invent some gestural material and to compose, or as a work which is built within the spur of the moment, the improvisation performance. This thesis aims at undestanding how the dancer improviser proceeds to create on the spot and how it implies the need for an acute consciousness of his own body as well as his stage surroundings. Within the framework of this study, three artists (Michel Raji, Loïc Touzé and Pascal Quéneau) performed on stage and articipated in various interviews in order to explain and analyse their work. The theoretical frame offered by Gestalt Therapy, thanks to concepts like the theory of the self, the contact-withdrawal cycle, the creative vacuum, makes it possible to analyse the interaction of a person with his environment in a specific context and how he responds to needs. By using this framework, five specifities which could characterize dance improvisation became evident. When improvising, the artist tells on stage his own story through his personal style. He ajusts his work to the context in which he performs. He leans on a compositional structure thought of ahead of time. Being related to the present moment is essential to the immediate dimension of the gesture, as well as to the contemporary, historical and aesthetical dimensions. Finally, the invention of real time movements, the carefulness and the commitment displayed by the improvisers show how much at ease they are with being in awareness

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (463 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 312-335. 325 réf. bibliogr. Index des noms propres. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2009/108
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7904
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.