De la représentation au mythe : l’ambiguïté féminine dans le roman libertin du XVIIIe siècle

par Morgane Guillemet

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Isabelle Brouard-Arends.

Soutenue en 2009

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Le roman libertin fait l’objet, depuis quelques années, d’un regain d’intérêt de la part de la critique universitaire. Pourtant, l’envisager sous l’angle de la femme et du féminin dans un corpus large, qui recouvre la période courant de la Régence aux premières années du XIXe siècle, permet de jeter un regard nouveau tout à la fois sur ce genre et sur le féminin. Il s’agit de faire se rejoindre ces deux pôles de compréhension de l’imaginaire et de la pensée des Lumières jusqu’ici trop peu mis en évidence dans leur interaction réciproque pourtant très riche. Le roman libertin apporte en effet sa propre réponse, fondée largement sur le corps et sur le désir, à une question qui obséda le siècle qui l’a vu naître et avec lequel il a évolué, celle de la femme. Les imageries, mythes et fantasmes qui gravitent autour du féminin et de la féminité sont ainsi à l’origine de l’ambiguïté féminine fondamentale qui se dégage de la lecture de ces textes puisqu’ils s’affirment tout à la fois dans leurs intentions libératrices et dans leurs tentations normalisatrices. Toujours hésitant entre libération et assujettissement, cette ambiguïté, comme le montre une analyse approfondie de la maîtrise et de ses enjeux qui sont au coeur des rapports entre les sexes et donc de l’opposition féminin/masculin, se lit alors comme une dynamique propre à la mise en scène fantasmatique de la femme et du féminin

  • Titre traduit

    From Representation to Myth : feminine Ambiguity in the Libertine Novel of the Eighteenth Century


  • Résumé

    Over the last few years university criticism has taken a greater interest in the libertine novel. Yet, looked at from the point of view of woman and feminine, taking into account a large set of works – from French Regency to the first years of the nineteenth century – provides a new vision of both the libertine novel and the feminine question. The purpose of this thesis is therefore to envisage these two poles of understanding of Enlightenment thought and imaginary in their so rich but too little revealed until now mutual interaction. The libertine novel provides indeed its own answer to a question that obsessed the century in which it was born and evolved: the woman. The imageries, myths and fantasies revolving around feminine and femininity are also the origin of the basic feminine ambiguity in these texts. They are actually asserting themselves in both their intentions to liberate and their temptations to normalize. A thorough analysis of mastery and its stakes that are in the heart of relations between the two sexes and therefore the opposition masculine/feminine point out that this ambiguity, always wavering between liberation and subjection, is to interpret as a dynamic likely to construct a fantastical staging of woman and feminine

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (838 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 770-827. Index des noms d'auteurs

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2009/44/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2009/REN2/0022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.