Cytomégalovirus : exploration de gènes de régulation à l'aide d'anticorps polyclonaux et monoclonaux produits par génie génétique

par Frédérique Péron-Lührs

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Ronald Colimon.

Soutenue en 2009

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Le cytomégalovirus humain (CMV)(Herpesviridae), première cause d’infections congénitales, est responsable de pathologies graves chez l’immunodéprimé. Notre étude porte sur les protéines régulatrices du CMV et a nécessité la construction de plasmides codant les gènes régulateurs UL33, UL69, UL37x1, UL37x3, US27, US28, UL36 et 3 glycoprotéines. Nous avons produit des anticorps par injection de plasmides à des cobayes et déposé un brevet concernant ce nouveau procédé. Sa robustesse a été vérifiée par la production d’anticorps monoclonaux dirigés contre ces protéines et par le développement d’anticorps contre le Norovirus. Avec ces nouveaux outils, l’étude de gpUL33, ppUL69 et vMIA a été réalisée. Les cellules transfectées par vMIA permettent la réplication de l’herpesvirus humain 6, exclusivement cultivable sur lymphocytes primaires. Une enveloppe Soleau a été déposée par rapport à la permissivité de cette lignée. Les différents aspects de ce travail sont en cours d’exploitation.

  • Titre traduit

    Cytomegalovirus : exploration of regulatory genes by means of polyclonal and monoclonal antobodies produced by genetic engineering


  • Résumé

    The human Cytomegalovirus (CMV) (Herpesviridae), first cause of congenital infections, is responsible for serious pathologies in immunocompromised individuals. This study is about regulatory proteins of CMV and has required the construction of vectors which encode the regulatory genes UL33, UL69, UL37x1, UL37x3, US27, US28, UL36 and 3 glycoproteins. We have produced antibodies by injection of vectors into guinea-pigs and registered a patent concerning this new process. Its robustness was checked by producing monoclonal antibodies against these proteins and by developing antibodies against the Norovirus. With these new tools, the study of gpUL33, ppUL69 and vMIA has been carried out. The cells transfected by vMIA allow the human herpesvirus 6, known to grow only on primary lymphocytes, to replicate. A Soleau envelope was registered about the permissiveness of this cell lineage. The different aspects of this work are being exploited.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 f.)
  • Notes : Thèse confidentielle
  • Annexes : Bibliogr. f. 161-167

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2009/211
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.