Partage de la ressource au sein d'une guilde : des histoires de vie, comportements et réactions à la température contrastés

par Cécile Le Lann

Thèse de doctorat en Biologie. Écologie

Sous la direction de Jacques Van Alphen et de Joan Van Baaren.

Soutenue en 2009

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Trois espèces de parasitoïdes du genre Aphidius (Hymenoptera: Aphidiidae) attaquant le puceron S. Avenae ont été étudiées pour tester les hypothèses suivantes : (i) pour partager une même ressource limitante, les espèces devraient présenter des stratégies différentes, (ii) la température devrait affecter les contraintes et les compromis entre traits comportementaux, physiologiques, morphologiques et d’histoire de vie, (iii) les niveaux de plasticité et de tolérance thermique devraient être sous sélection et dépendants du climat. Ces espèces peuvent partager la ressource grâce à des stratégies de ponte différentes. La température affecte les taux métaboliques et modifie les contraintes physiologiques à la base des traits étudiés. Un taux métabolique élevé serait une adaptation des populations à des climats froids. Enfin, ces espèces présentent des tolérances reflétant leurs patrons d’activités saisonnières. Leurs adaptations actuelles et leurs potentialités d’adaptation sont discutées dans le contexte du changement climatique.

  • Titre traduit

    Resource sharing within a guild : contrasted life histories, behaviours and thermal reactions


  • Résumé

    We have studied three parasitoids species of the genus Aphidius (Hymenoptera: Aphidiidae) attacking the aphid S. Avenae to test the following hypotheses: (i) for sharing the same limiting resource, species should have different strategies, (ii) temperature should affect constraints and trade-offs between behavioural, physiological, morphological and life history traits, (iii) the levels of plasticity and thermal tolerance should be under selection and dependent of the thermal regime. These species have evolved in different habitats and share the resource thanks to different oviposition strategies. The temperature affects metabolic rates and modifies physiological constraints behind the studied traits. A high metabolic rate may be an adaptation of populations from cold climates. Finally, these species have thermal tolerances matching their seasonal activity patterns. Their adaption and adaptive potential is discussed in the context of climate change.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (295 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2009/180
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.