Analyses génomiques et fonctionnelles des récepteurs olfactifs du chien et du rat

par Maud Rimbault

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Francis Galibert.

Soutenue en 2009

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'olfaction est l'un des sens développés par les animaux pour communiquer entre eux, rechercher leur nourriture ou éviter les dangers du monde extérieur. La détection et la reconnaissance d'une molécule odorante sont des processus complexes qui requièrent la liaison spécifique de la molécule odorante à des récepteurs spécialisés, les récepteurs olfactifs (OR). Nous avons identifié les répertoires des gènes OR de chien et de rat par analyse bioinformatique des données de séquençage de leurs génomes et analysé le polymorphisme d’une centaine de gènes OR dans une cohorte de 48 chiens de six races différentes. Cette étude révèle un grand taux de polymorphisme général mais variable selon les gènes avec des spécificités propres à chaque race. Nous avons également analysé par hybridation sur puces le transcriptome de l’épithelium olfactif de rat et montré que ce dernier varie légèrement en fonction de l’age et de l’environnement olfactif auquel les rats sont soumis.

  • Titre traduit

    Genomic and functional analyses of the dog and rat olfactory receptors


  • Résumé

    Olfaction is a complicated physiological function on which all animals relay heavily to sense the outside world in order to find sexual partners, food and avoid predators. Detection of odorants is first dependant upon the binding of the odorant molecules to specific receptors, named olfactory receptors (OR). Upon the binding of an odorant molecule signals are sent to different brain areas. OR are expressed at the surface of the cilia of the olfactory epithelium. We have identified by mining the dog and rat genome sequences the two complete OR gene repertoires. We have studied by re-sequencing a large number of OR genes within a cohort of 48 dogs representing six breeds and shown that most of them are highly polymorphic. We have also analyzed by microarray hybridization the transcriptome of rat olfactory epithelia and shown it varies slightly upon age and the odorant environment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (V-200 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 178-200

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2009/131
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.