Ingénierie moléculaire de complexes de platine : application à la détection de cations par luminescence

par Pierre-Henri Lanoë

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jean-Luc Fillaut et de Véronique Guerchais.

Soutenue en 2009

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les complexes de platine (II) cyclométallés et à ligand acétylure ont une phosphorescence intense et sensible à l’environnement chimique. Leur utilisation en tant que sondes luminescentes est en accord avec le besoin actuel de nouveaux matériaux moléculaires. Nous avons choisi d’incorporer sur le ligand acétylénique un récepteur apte à la coordination de cations de métaux de transition. Le choix du motif a été motivé par ses aptitudes à la fois à la coordination de cations et à modifier les propriétés luminescentes. Notre stratégie s’est révélée être fructueuse avec le développement de complexes sélectifs, notamment à l’ion plomb (II). La coordination du cation par le récepteur provoque des réponses très variées : exaltation de l’émission, extinction de l’émission, basculement phosphorescence à fluorescence. Ces processus sont explicités au cours des différents chapitres de cette thèse.

  • Titre traduit

    Molecular engineering of platinum (II) complexes : luminescent sensors for cations


  • Résumé

    Cyclometallated platinum (II) acetylide complexes are known for their strong phosphorescence which is versatile to the chemical environment. The development of such complexes is in adequacy to the current need in luminescent molecular. We have designed and synthesized Pt acetylide complexes incorporating various binding sites for transition metal cation. The choice of the receptor is based on both its fitness in the cation binding ability and in contribution to the luminescence properties of the complex. Our strategy was successful; we found series of complexes which are able to bind selectively lead cation. In addition, cation binding process gives rise to a variety of unprecedented optical responses: enhancing, quenching of the luminescence, switching from phosphorescence to fluorescence. The origin of those processes is described through the different chapters of this thesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (269 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2009/99
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.