Une approche grammaticale pour la fusion des réplicats partiels d'un document structuré : application à l'édition coopérative asynchrone

par Maurice Tchoupé Tchendji

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Éric Badouel et de Claude Tangha.

Soutenue en 2009

à Rennes 1 en cotutelle avec l'Université de Yaoundé I .


  • Résumé

    Un document structuré complexe est représenté intentionnellement sous la forme d'une structure arborescente décorée par des attributs. Si on ne s'intéresse qu'aux aspects purement structurels, les documents licites peuvent être caractérisés par une grammaire algébrique abstraite. Dans cette thèse, après avoir montré comment l'édition collaborative de tels documents peut être étudiée au moyen d'un modèle inspiré des modèles workflow, nous posons et donnons une solution au problème de la fusion en un document global (cohérent) de diverses vues partielles d'un document éditées de façon asynchrone. A cette fin, nous représentons l'ensemble (potentiellement infini) de documents compatibles avec une vue partielle donnée par une structure de données co-inductive appelée arène. Cette structure encapsule un ensemble régulier d'arbres et peut être considérée comme l'image d'une vue partielle du document par le morphisme canonique (anamorphisme) associé à une co-algèbre (un automate d'arbres). Ainsi présenté, fusionner les diverses vues partielles revient à construire l'intersection des ensembles réguliers d'arbres correspondants à chacune des vues; cette intersection peut être obtenue en utilisant une opération de synchronisation définie sur les automates d'arbres. Nous présentons un outil sommaire permettant de faire la démonstration de l'algorithmique issue de ce travail.

  • Titre traduit

    ˜A œgrammatical approach for the merge of partial replicates of a structured document : application to the asynchronous collaborative edition


  • Résumé

    A complex structured document is intentionnally represented as a tree decorated with attributes. If we focus our attention to purely structural aspects, the set of legal documents can be fully caracterized by an abstract context-free grammar. In this thesis we address the problem of the collaborative edition of structured documents in a distributed workflow system. We present and give a solution to the problem of how to merge a set of partial views of a document (edited asynchronously) into one global coherent document. For that purpose, we represent the potentially-infinite set of documents compatible with a given partial view as a coinductive data structure. This set is a regular set of trees that can be obtained as the image of the partial view of the document by the canonical morphism (anamorphism) associated with a coalgebra (some kind of tree automaton). Merging partial views then amounts to computing the intersection of the corresponding regular sets of trees which can be obtained using a synchronization operation on tree automata. We present a tool for demonstrating the various algorithms resulting from our study.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-120 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 108-112

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2009/46
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.