L'influence de l'organisation et des conditions de travail sur l'absentéisme : analyse quantitative et étude de cas

par Grégor Bouville

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de David Alis.

Soutenue en 2009

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Longtemps occulté par la progression du chômage, l’absentéisme redevient un sujet réel de préoccupation pour les entreprises et pour les pouvoirs publics. Dans cette perspective, l’analyse des déterminants de l’absentéisme suscite un intérêt particulier. Cette recherche vise plusieurs objectifs : dresser un état de l’art pluridisciplinaire de la littérature sur l’absentéisme, concevoir un modèle de recherche, le tester au travers d’une analyse quantitative à partir de l’enquête Sumer 2002-2003 et d’une étude de cas dans un établissement industriel de maintenance ferroviaire. De cette revue de littérature, nous dégageons six approches de l’absentéisme (économique, sociétale, individuelle, organisationnelle, médicale et intégrative). Nous nous sommes focalisé sur les déterminants organisationnels liés à l’organisation du travail, aux conditions de travail et aux ressources de l’emploi. En effet, leur pouvoir explicatif semblait important tout en étant testé dans un faible nombre d’études. Nous avons donc construit un modèle explicatif de l’absentéisme ayant pour socle l’approche organisationnelle mais intégrant aussi des variables intermédiaires issues des approches attitudinale (satisfaction au travail et intention de rester) et médicale (santé au travail). A partir de l’analyse quantitative, nous montrons que certaines variables organisationnelles, dont l’influence sur l’absentéisme n’avait pas encore été testée ou que très rarement, tels la densité du travail, le niveau de responsabilité, la contrainte industrielle, l’absence de ressources de l’emploi, les tensions avec le public ont un effet marqué sur l’absentéisme. Notre étude qualitative complète notre analyse de données puisqu’elle permet de tester notre modèle dans une dimension dynamique en analysant les effets simultanés sur l’absentéisme d’une réorganisation du travail et d’une amélioration des conditions de travail (au niveau des pénibilités physiques et de l’environnement physique de travail). Notre étude de cas souligne le rôle essentiel de l’organisation du travail, au-delà d’une amélioration de l’environnement physique de travail ou d’une diminution des pénibilités physiques. Les résultats des analyses quantitative et qualitative permettent de suggérer des mesures préventives de l’absentéisme à l’attention des DRH.

  • Titre traduit

    The effect of work organization and working conditions on absenteeism


  • Résumé

    Absenteeism, which has long been overshadowed by the increase of unemployment, has become again a real cause for worry for companies and public states. At this prospect, the analysis of the determining factors of absenteeism arouses a particular interest. This research aims at several objectives: draw up a multidisciplinary state-of-the-art of the literature on absenteeism, devise a research model, test it by means of a quantitative analysis based on the Sumer national survey and a case study carried out in a railway maintenance organization. We have drawn six different approaches of absenteeism from this literature review (economic, societal, individual, organizational, medical and integrative). We have focused on the determining factors connected to work organization, working conditions and job resources. Actually, their explicative power seemed significant though being tested in a rather small number of studies. Therefore we have built an explicative model of absenteeism grounded on the organizational approach while integrating as well mediator variables coming from attitudinal (job satisfaction and intent to stay) and medical (occupational health) approaches. On the basis of the quantitative analysis, we have shown that some organizational variables (such as work density, responsibility level, industrial constraint, absence of job resources, tension with the public), whose influence on absenteeism has never (or hardly ever) been tested before, have a definite effect on absenteeism. Our qualitative study supplements our data analysis since it allows testing our model in a dynamic dimension while analyzing the simultaneous effects of a work reorganization and an improvement of the working conditions (as regards physical strenuousness and work place physical environment). Our study stresses the essential role of work organization, beyond an improvement to the physical environment of the work place or a reduction in the physical strenuousness. The results of quantitative and qualitative analysis allow us to suggest preventive measures to absenteeism for the attention of human resource managers

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (ii-480 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 398-434. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2009/4
  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut d'Etudes politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BG 22 BOU

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1201-2009-12
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.