Etude du statut métabolique et hormonal lors de l’exercice musculaire incrémental et intermittent chez les cyclistes de haut niveau. Implications pratiques et prédiction

par Sènoudo Roland Ralph Adonon

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Jean Medelli.

Soutenue en 2009

à Reims .


  • Résumé

    Cette étude a porté sur l’évolution des substrats énergétiques et paramètres hormonaux pour établir des équations de prédiction de la capacité de performance chez des cyclistes de haut niveau. 46 cyclistes masculins ont réalisé un protocole constitué d’un exercice maximal à charge croissante (50W/3min) et trois exercices intermittents d’intensité croissante (SV2 – 25W ; SV2 et SV2 + 25W). Les résultats de cette étude ont montré que tous les cyclistes n’ont pas compléte�� le protocole surtout la troisième répétition des exercices intermittents. L’évolution des paramètres étudiés n’est pas identique chez tous et pourrait permettre de reconnaître les moins performants. Les cyclistes présentant, à l’arrêt de l’exercice maximal à charge croissante, une absence de variation des acides gras libres, une moindre diminution de l’insuline et une plus grande production du cortisol associées à une max et une puissance au seuil faible, seraient moins performants et incapable de supporter un protocole comme celui de cette étude. Des équations de taux d’erreur de 14% et utilisant des paramètres cardio-respiratoires, de puissance et métaboliques, permettraient de prédire la capacité des cyclistes de haut niveau à compléter ce protocole d’étude. Il ressort de ce travail qu’un test d’effort maximal, comme habituellement réalisé, permettrait de mieux apprécier la capacité physique réelle des cyclistes de haut niveau, s’il est couplé à des dosages plasmatiques de glucose, d’adrénaline et de glucagon recueillis après 60 minutes de récupération passive

  • Titre traduit

    Metabolic and hormonal status during incremental and repeated bouts exercices in trained cyclists: practicals implications and prediction


  • Résumé

    This study examined metabolic and hormonal responses of well trained cyclists to standardized exercise for the prediction of cycling. 46 male cyclists performed a test composed of two exercises: incremental (50W/3min until exhaustion) followed after 1 hr rest by three constant workloads corresponding to VT2 – 25W; VT2 and VT2 + 25W. Not all cyclists could complete the entire test especially the third constant workload at VT2 + 25W. The kinetics of parameters under study was different and can help identify subjects that are less trained. The cyclists who at the end of the incremental exercise had no change in free fatty acids, a reduced drop in insulin, and a large production of cortisol as well as a low max and power output at anaerobic thresholds appear less trained and unable to complete the whole test. An equation (with 14% error) using cardiopulmonary, power, and metabolic parameters predicted if well trained cyclists can complete the whole test. The main result of this study is that an incremental maximal exercise could predict performance in well trained cyclists if it were associated with glucose, epinephrine, and glucagon blood samples taken after 60 minutes passive rest following the completion of exercise

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.156-178

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 09REIMS007
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 09REIMS007Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.